Il y a cinquante ans était lancée la mission Apollo 11. Le temps a saupoudré les premiers pas de l'homme sur la Lune d'une épaisse couche de nostalgie. Dans notre mémoire collective, il s'agit d'une époque où nous osions encore rêver tous ensemble et où nous étions capables de faire de grandes choses. Rien n'est moins vrai. Ni le monde politique et universitaire ni la population américaine n'étaient convaincus que c'était une bonne idée d'envoyer le plus vite possible un homme sur la Lune.
...