La quantité d'énergie nécessaire pour satisfaire l'ensemble de la consommation intérieure s'est montée à 1.626 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) en 2015, soit 2,5% de moins qu'en 1990, et une baisse de 11,6% par rapport au pic de 1.840 Mtep atteint en 2006, a précisé Eurostat.

Les plus fortes baisses de consommation d'énergie en 2015 ont été enregistrées en Lituanie (-57% par rapport à 1990), en Lettonie (-45%) et en Estonie (-37%), tandis que l'Irlande (+38%), l'Espagne (+35%) ou l'Autriche (+33%) ont progressé.

En Belgique, la consommation est passée de 48,6 Mtep en 1990 à 59,1 en 2005 et 54,2 en 2015. La part des combustibles fossiles est restée stable et s'élevait en 2015 à 78%.

La dépendance de l'UE par rapport aux importations des combustibles fossiles s'est en accrue: en 2015, trois tonnes étaient importées pour une tonne produite, contre une pour une en 1990.

L'Allemagne reste en 2015 le principal consommateur d'énergie dans l'UE (314 Mtep, soit 19% de la consommation totale d'énergie dans l'UE), devant la France (253 Mtep, 7%) et le Royaume-Uni 191 Mtep, 12%).

Les combustibles fossiles restent "de loin" la principale source d'énergie de l'UE, souligne Eurostat, malgré une part en recul de 83% en 1990 à 73% en 2015.

La quantité d'énergie nécessaire pour satisfaire l'ensemble de la consommation intérieure s'est montée à 1.626 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) en 2015, soit 2,5% de moins qu'en 1990, et une baisse de 11,6% par rapport au pic de 1.840 Mtep atteint en 2006, a précisé Eurostat. Les plus fortes baisses de consommation d'énergie en 2015 ont été enregistrées en Lituanie (-57% par rapport à 1990), en Lettonie (-45%) et en Estonie (-37%), tandis que l'Irlande (+38%), l'Espagne (+35%) ou l'Autriche (+33%) ont progressé. En Belgique, la consommation est passée de 48,6 Mtep en 1990 à 59,1 en 2005 et 54,2 en 2015. La part des combustibles fossiles est restée stable et s'élevait en 2015 à 78%. La dépendance de l'UE par rapport aux importations des combustibles fossiles s'est en accrue: en 2015, trois tonnes étaient importées pour une tonne produite, contre une pour une en 1990. L'Allemagne reste en 2015 le principal consommateur d'énergie dans l'UE (314 Mtep, soit 19% de la consommation totale d'énergie dans l'UE), devant la France (253 Mtep, 7%) et le Royaume-Uni 191 Mtep, 12%). Les combustibles fossiles restent "de loin" la principale source d'énergie de l'UE, souligne Eurostat, malgré une part en recul de 83% en 1990 à 73% en 2015.