Il s'est ainsi établi à -6, contre -5 en décembre et -1 en novembre. Il faut remonter à la fin 2016 pour retrouver un niveau aussi faible. En janvier, "les consommateurs ont à nouveau légèrement revu à la baisse leurs prévisions relatives à la situation économique générale en Belgique, mais ils s'attendent surtout à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois", note la BNB. En revanche, sur le plan personnel, les ménages n'ont quasiment pas modifié leurs perspectives en matière de situation financière ni d'épargne.

Il s'est ainsi établi à -6, contre -5 en décembre et -1 en novembre. Il faut remonter à la fin 2016 pour retrouver un niveau aussi faible. En janvier, "les consommateurs ont à nouveau légèrement revu à la baisse leurs prévisions relatives à la situation économique générale en Belgique, mais ils s'attendent surtout à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois", note la BNB. En revanche, sur le plan personnel, les ménages n'ont quasiment pas modifié leurs perspectives en matière de situation financière ni d'épargne.