La confiance dans les gouvernements nationaux, l'Union européenne, la police et les médias baisse en particulier chez les personnes qui utilisent les réseaux sociaux comme source d'information principale. Sur une échelle de 1 à 10, celles-ci placent leur confiance dans les institutions à 3. Ce chiffre atteint 4,2 chez les personnes utilisant les médias traditionnels comme principale source d'information.

Le rebond économique et la chute du chômage n'ont pas permis d'améliorer ces statistiques. La hausse des prix de l'énergie ainsi que les conséquences sociales et économiques de la guerre en Ukraine vont "jouer un rôle" dans la confiance accordée aux institutions, selon l'agence Eurofound. Parmi les personnes sondées, 76% se déclarent "inquiètes" ou "très inquiètes" par rapport aux conséquences de l'invasion russe en Ukraine.

L'étude révèle aussi un nombre croissant de foyers confrontés à des difficultés financières. Dans ce sondage, 28% des personnes déclarent vivre dans un foyer qui a du mal à joindre les deux bouts financièrement et avec des arriérés de factures, et 45% d'entre elles ajoutent être inquiètes de ne plus pouvoir payer leurs factures dans les trois prochains mois.

La santé mentale reste préoccupante, malgré un progrès enregistré par rapport au printemps 2021. Elle reste insatisfaisante pour 20% de la population sondée, contre 23% un an plus tôt.

"Cette recherche devrait agir comme un appel urgent pour travailler à améliorer la confiance, à s'engager avec les citoyens qui se sentent marginalisés, et à couvrir les besoins fondamentaux de ceux qui ressentent les pressions de l'inflation et des changements sociétaux", juge Daphne Ahrendt, directrice de recherche principale d'Eurofound.

La confiance dans les gouvernements nationaux, l'Union européenne, la police et les médias baisse en particulier chez les personnes qui utilisent les réseaux sociaux comme source d'information principale. Sur une échelle de 1 à 10, celles-ci placent leur confiance dans les institutions à 3. Ce chiffre atteint 4,2 chez les personnes utilisant les médias traditionnels comme principale source d'information. Le rebond économique et la chute du chômage n'ont pas permis d'améliorer ces statistiques. La hausse des prix de l'énergie ainsi que les conséquences sociales et économiques de la guerre en Ukraine vont "jouer un rôle" dans la confiance accordée aux institutions, selon l'agence Eurofound. Parmi les personnes sondées, 76% se déclarent "inquiètes" ou "très inquiètes" par rapport aux conséquences de l'invasion russe en Ukraine. L'étude révèle aussi un nombre croissant de foyers confrontés à des difficultés financières. Dans ce sondage, 28% des personnes déclarent vivre dans un foyer qui a du mal à joindre les deux bouts financièrement et avec des arriérés de factures, et 45% d'entre elles ajoutent être inquiètes de ne plus pouvoir payer leurs factures dans les trois prochains mois. La santé mentale reste préoccupante, malgré un progrès enregistré par rapport au printemps 2021. Elle reste insatisfaisante pour 20% de la population sondée, contre 23% un an plus tôt. "Cette recherche devrait agir comme un appel urgent pour travailler à améliorer la confiance, à s'engager avec les citoyens qui se sentent marginalisés, et à couvrir les besoins fondamentaux de ceux qui ressentent les pressions de l'inflation et des changements sociétaux", juge Daphne Ahrendt, directrice de recherche principale d'Eurofound.