Avec une nouvelle monnaie numérique officiellement adoptée dans les systèmes monétaires de grandes villes du pays, certains employés du gouvernement et fonctionnaires recevront leur salaire dans cette nouvelle monnaie numérique à partir du mois de mai. Celle-ci sera d'abord utilisée pour subventionner les transports, l'alimentation et la vente au détail.

Les consommateurs chinois sont habitués à utiliser des paiements numériques. En effet, AliPay du géant de la technologie Alibaba, est plus omniprésent en Chine que Visa et Mastercard. Aussi, les transactions avec QR Code sont courantes en Chine. En 2019, selon des estimations, 890 millions d'utilisateurs uniques ont effectué des transactions numériques totalisant environ 20 000 milliards de dollars. Le nombre de personnes effectuant des paiements par téléphone portable devrait passer d'environ 577 millions l'année dernière à environ 700 millions en 2022. Tout cela rien qu'en Chine.

Cette démarche s'inscrit dans la volonté de la Chine de tracer sa population et son économie. Puisque les transactions en espèces étant par définition hors ligne donc intraçables, et que les données sur les transactions des plateformes de paiement existantes sont dispersées, la banque centrale est incapable de surveiller les flux de trésorerie en temps réel.

Une monnaie numérique souveraine offre une alternative fonctionnelle au système de règlement en dollars et atténue l'impact de toute sanction ou menace d'exclusion, tant au niveau du pays que des entreprises. Elle peut également faciliter l'intégration dans les marchés des devises négociés au niveau mondial avec un risque réduit de perturbations politiques.

La baisse de l'utilisation des espèces devrait se poursuivre en raison de la popularité croissante des plateformes de paiement numérique et du fait que les gens évitent les contacts physiques pendant la pandémie de coronavirus.

Avec une nouvelle monnaie numérique officiellement adoptée dans les systèmes monétaires de grandes villes du pays, certains employés du gouvernement et fonctionnaires recevront leur salaire dans cette nouvelle monnaie numérique à partir du mois de mai. Celle-ci sera d'abord utilisée pour subventionner les transports, l'alimentation et la vente au détail. Les consommateurs chinois sont habitués à utiliser des paiements numériques. En effet, AliPay du géant de la technologie Alibaba, est plus omniprésent en Chine que Visa et Mastercard. Aussi, les transactions avec QR Code sont courantes en Chine. En 2019, selon des estimations, 890 millions d'utilisateurs uniques ont effectué des transactions numériques totalisant environ 20 000 milliards de dollars. Le nombre de personnes effectuant des paiements par téléphone portable devrait passer d'environ 577 millions l'année dernière à environ 700 millions en 2022. Tout cela rien qu'en Chine.Cette démarche s'inscrit dans la volonté de la Chine de tracer sa population et son économie. Puisque les transactions en espèces étant par définition hors ligne donc intraçables, et que les données sur les transactions des plateformes de paiement existantes sont dispersées, la banque centrale est incapable de surveiller les flux de trésorerie en temps réel.Une monnaie numérique souveraine offre une alternative fonctionnelle au système de règlement en dollars et atténue l'impact de toute sanction ou menace d'exclusion, tant au niveau du pays que des entreprises. Elle peut également faciliter l'intégration dans les marchés des devises négociés au niveau mondial avec un risque réduit de perturbations politiques.La baisse de l'utilisation des espèces devrait se poursuivre en raison de la popularité croissante des plateformes de paiement numérique et du fait que les gens évitent les contacts physiques pendant la pandémie de coronavirus.