L'ACEA prend en compta la TVA à l'achat, sur l'entretien, les réparations et pièces, la taxe de roulage, celles sur les carburants, etc. Elle a analysé ces frais dans 13 pays européens.

La Belgique aurait ainsi touché 21,4 milliards d'euros dans ce segment en 2019, pour une moyenne de 3.187 euros par véhicule.

Derrière la Belgique, ce sont l'Autriche (2.678 euros) et la Finlande (2.523 euros) qui récupèrent le plus d'argent sur les véhicules. A l'autre bout de l'échelle, on retrouve la Grèce (1.264 euros) et l'Espagne (1.068 euros).

L'ACEA prend en compta la TVA à l'achat, sur l'entretien, les réparations et pièces, la taxe de roulage, celles sur les carburants, etc. Elle a analysé ces frais dans 13 pays européens. La Belgique aurait ainsi touché 21,4 milliards d'euros dans ce segment en 2019, pour une moyenne de 3.187 euros par véhicule. Derrière la Belgique, ce sont l'Autriche (2.678 euros) et la Finlande (2.523 euros) qui récupèrent le plus d'argent sur les véhicules. A l'autre bout de l'échelle, on retrouve la Grèce (1.264 euros) et l'Espagne (1.068 euros).