- 1949: menace soviétique -

Fondée le 4 avril 1949 à Washington, l'Otan compte à l'origine 12 pays fondateurs: 10 européens, les Etats-Unis et le Canada.

L'Alliance a alors pour objectif de contrer la menace soviétique et repose sur le principe de solidarité mutuelle entre tous ses membres défini dans l'article 5 : "Les parties conviennent qu'une attaque armée contre l'une ou plusieurs d'entre elles, survenant en Europe ou en Amérique du Nord, sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties (...)".

Au fil des ans, s'ajoutent la Grèce, la Turquie (1952), l'Allemagne (1955), l'Espagne (1982).

Lorsque l'URSS s'effondre en 1991, une nouvelle étape se dessine pour l'Alliance et, en mai 1997, l'Otan et la Russie signeront l'"Acte fondateur".

- 1994: premiers combats -

L'Otan ouvre la première fois le feu le 28 février 1994, abattant quatre avions serbes dans une zone d'exclusion aérienne imposée par l'ONU en Bosnie-Herzégovine.

Le 16 décembre 1995, elle conduit sa première opération terrestre en Bosnie où elle déploie 60.000 hommes de la force IFOR.

Le 24 mars 1999, l'Otan lance une campagne de bombardements aériens pour faire cesser la répression serbe contre la population albanaise du Kosovo. Cette campagne de 78 jours, sans mandat de l'ONU, entraîne le retrait des Serbes de la province qui passe sous l'administration de l'ONU, une force de l'Otan (KFOR) de 40.000 hommes en assure la sécurité. Le parlement du Kosovo a proclamé l'indépendance de cette ex-province serbe en février 2008.

En 1999, l'Otan accueille les premiers pays de l'ancienne Europe communiste: la République tchèque, la Hongrie et la Pologne.

- Le 11-Septembre -

En 2001, au lendemain des attentats du 11-Septembre, les Etats-Unis sont le premier pays à invoquer l'article 5. L'Otan rejoint alors Washington dans sa "guerre contre le terrorisme".

A ce titre, l'Alliance prend en 2003 la direction de la force internationale d'assistance à la sécurité en Afghanistan (ISAF), dont la mission de combats se prolongera jusqu'en 2014.

En mars 2004, sept pays d'Europe de l'Est rejoignent l'Otan: la Slovaquie, la Slovénie, la Bulgarie, la Roumanie et trois anciennes républiques soviétiques (Lituanie, Estonie, Lettonie), dont l'arrivée irrite particulièrement Moscou.

Ils sont rejoints en 2010 par l'Albanie et la Croatie. En 2017, le Monténégro devient le 29e membre.

Le 31 mars 2011, l'Otan prend le commandement de l'intervention occidentale en Libye, mise en oeuvre sous mandat de l'ONU au nom de la protection des civils. L'opération "Unified Protector" de 7 mois conduit au renversement de Mouammar Kadhafi.

- Piraterie et cyberattaques -

L'Otan contribue également à prévenir la piraterie au large de la corne de l'Afrique et depuis 2016, elle déploie des bateaux de surveillance chargés de lutter contre la traite des êtres humains en méditerranée.

L'Alliance aide aussi ses membres à renforcer leur cyberdéfense et ses experts prêtent main forte aux alliés en cas d'attaque.

- Tensions avec la Russie -

En 2014, après l'annexion de la Crimée par Moscou et les actions de la Russie contre l'Ukraine, l'Otan suspend sa coopération avec Moscou.

En 2016, l'Alliance déploie quatre groupements tactiques multinationaux en Estonie, Lettonie, Lituanie et Pologne. C'est le plus important renforcement de sa défense collective depuis la Guerre froide.

En novembre 2018, l'Otan effectue son plus vaste exercice militaire depuis la Guerre froide en Norvège à quelques centaines de kilomètres de la frontière russe.

- 1949: menace soviétique -Fondée le 4 avril 1949 à Washington, l'Otan compte à l'origine 12 pays fondateurs: 10 européens, les Etats-Unis et le Canada. L'Alliance a alors pour objectif de contrer la menace soviétique et repose sur le principe de solidarité mutuelle entre tous ses membres défini dans l'article 5 : "Les parties conviennent qu'une attaque armée contre l'une ou plusieurs d'entre elles, survenant en Europe ou en Amérique du Nord, sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties (...)".Au fil des ans, s'ajoutent la Grèce, la Turquie (1952), l'Allemagne (1955), l'Espagne (1982).Lorsque l'URSS s'effondre en 1991, une nouvelle étape se dessine pour l'Alliance et, en mai 1997, l'Otan et la Russie signeront l'"Acte fondateur".- 1994: premiers combats -L'Otan ouvre la première fois le feu le 28 février 1994, abattant quatre avions serbes dans une zone d'exclusion aérienne imposée par l'ONU en Bosnie-Herzégovine.Le 16 décembre 1995, elle conduit sa première opération terrestre en Bosnie où elle déploie 60.000 hommes de la force IFOR. Le 24 mars 1999, l'Otan lance une campagne de bombardements aériens pour faire cesser la répression serbe contre la population albanaise du Kosovo. Cette campagne de 78 jours, sans mandat de l'ONU, entraîne le retrait des Serbes de la province qui passe sous l'administration de l'ONU, une force de l'Otan (KFOR) de 40.000 hommes en assure la sécurité. Le parlement du Kosovo a proclamé l'indépendance de cette ex-province serbe en février 2008.En 1999, l'Otan accueille les premiers pays de l'ancienne Europe communiste: la République tchèque, la Hongrie et la Pologne.- Le 11-Septembre - En 2001, au lendemain des attentats du 11-Septembre, les Etats-Unis sont le premier pays à invoquer l'article 5. L'Otan rejoint alors Washington dans sa "guerre contre le terrorisme". A ce titre, l'Alliance prend en 2003 la direction de la force internationale d'assistance à la sécurité en Afghanistan (ISAF), dont la mission de combats se prolongera jusqu'en 2014.En mars 2004, sept pays d'Europe de l'Est rejoignent l'Otan: la Slovaquie, la Slovénie, la Bulgarie, la Roumanie et trois anciennes républiques soviétiques (Lituanie, Estonie, Lettonie), dont l'arrivée irrite particulièrement Moscou.Ils sont rejoints en 2010 par l'Albanie et la Croatie. En 2017, le Monténégro devient le 29e membre.Le 31 mars 2011, l'Otan prend le commandement de l'intervention occidentale en Libye, mise en oeuvre sous mandat de l'ONU au nom de la protection des civils. L'opération "Unified Protector" de 7 mois conduit au renversement de Mouammar Kadhafi. - Piraterie et cyberattaques -L'Otan contribue également à prévenir la piraterie au large de la corne de l'Afrique et depuis 2016, elle déploie des bateaux de surveillance chargés de lutter contre la traite des êtres humains en méditerranée.L'Alliance aide aussi ses membres à renforcer leur cyberdéfense et ses experts prêtent main forte aux alliés en cas d'attaque.- Tensions avec la Russie -En 2014, après l'annexion de la Crimée par Moscou et les actions de la Russie contre l'Ukraine, l'Otan suspend sa coopération avec Moscou. En 2016, l'Alliance déploie quatre groupements tactiques multinationaux en Estonie, Lettonie, Lituanie et Pologne. C'est le plus important renforcement de sa défense collective depuis la Guerre froide.En novembre 2018, l'Otan effectue son plus vaste exercice militaire depuis la Guerre froide en Norvège à quelques centaines de kilomètres de la frontière russe.