L'inflation s'élève désormais à 1,00% contre 1,11% le mois dernier et 1,19% en février. L'inflation diminue pour le sixième mois consécutif. Il faut remonter à février 2010 pour observer un taux d'inflation inférieur. L'inflation s'élevait alors à 0,70%.

Sur la base de l'indice santé, l'inflation atteint 1,26% ce mois-ci, contre 1,25% le mois dernier et 1,09% en février.

L'inflation des produits énergétiques s'élève ce mois-ci à -4,86% contre -4,34% en mars et -2,06% en février. En janvier 2012, l'inflation des produits énergétiques se chiffrait encore à 13,9%, rappelle le SPF Economie. Le taux d'inflation hors énergie atteint désormais 1,92%, contre 1,97% le mois dernier et 1,68% en février.

Le recul de l'indice résulte principalement des baisses de prix observées pour les voyages à l'étranger, les carburants, les communications par GSM, les fleurs coupées et les boissons non alcoolisées. Ces baisses ont été partiellement compensées par la hausse des prix des légumes frais, des pommes de terre, des séjours en villages de vacances, de l'électricité, des fruits frais, du poisson et des loyers non sociaux.

L'inflation s'élève désormais à 1,00% contre 1,11% le mois dernier et 1,19% en février. L'inflation diminue pour le sixième mois consécutif. Il faut remonter à février 2010 pour observer un taux d'inflation inférieur. L'inflation s'élevait alors à 0,70%. Sur la base de l'indice santé, l'inflation atteint 1,26% ce mois-ci, contre 1,25% le mois dernier et 1,09% en février.L'inflation des produits énergétiques s'élève ce mois-ci à -4,86% contre -4,34% en mars et -2,06% en février. En janvier 2012, l'inflation des produits énergétiques se chiffrait encore à 13,9%, rappelle le SPF Economie. Le taux d'inflation hors énergie atteint désormais 1,92%, contre 1,97% le mois dernier et 1,68% en février.Le recul de l'indice résulte principalement des baisses de prix observées pour les voyages à l'étranger, les carburants, les communications par GSM, les fleurs coupées et les boissons non alcoolisées. Ces baisses ont été partiellement compensées par la hausse des prix des légumes frais, des pommes de terre, des séjours en villages de vacances, de l'électricité, des fruits frais, du poisson et des loyers non sociaux.