Le confinement nous force à reste chez nous, ce qui a un effet sur les coûts de chauffage et d'électricité. Wikipower, qui organise des achats groupés, a tenté de recenser les coûts supplémentaires. Pour leurs calculs, ils sont partis d'une personne travaillant huit heures par jour et 20 jours par mois, avec une consommation moyenne de 40 kWh pour l'ordinateur portable, de 3,2 kWh pour l'éclairage et de 30 kWh pour le chauffage par mois. Pour une personne se chauffant à l'électricité, la facture pourrait accuser un surcoût de l'ordre de 19 euros par mois. Ce montant tomberait à 13 euros par mois dans le cas d'un chauffage au gaz.
...

Le confinement nous force à reste chez nous, ce qui a un effet sur les coûts de chauffage et d'électricité. Wikipower, qui organise des achats groupés, a tenté de recenser les coûts supplémentaires. Pour leurs calculs, ils sont partis d'une personne travaillant huit heures par jour et 20 jours par mois, avec une consommation moyenne de 40 kWh pour l'ordinateur portable, de 3,2 kWh pour l'éclairage et de 30 kWh pour le chauffage par mois. Pour une personne se chauffant à l'électricité, la facture pourrait accuser un surcoût de l'ordre de 19 euros par mois. Ce montant tomberait à 13 euros par mois dans le cas d'un chauffage au gaz.Les mesures sanitaires, comme se laver les mains à maintes reprises, ont également un impact sur la consommation d'eau. Avec le passage à l'heure d'été et les jours qui rallongent, les lumières de la maison devraient être moins souvent utilisées. Pourtant, davantage des personnes ne fermeront pas un oeil de la nuit, parce qu'elles ne savent pas comment payer leurs factures mensuelles d'énergie ou d'eau sans revenu ou avec un revenu inférieur à la normale.Le gouvernement flamand a payé les factures d'eau et d'énergie des chômeurs temporaires durant un mois. Cette mesure a pris la forme d'un versement de 202,68 euros sur le compte des personnes concernées : 30,77 euros pour l'eau, 95,05 euros pour le chauffage et 76,86 euros pour l'électricité. Le montant du paiement a été calculé en fonction de la facture moyenne d'un ménage, pour ne pas perdre de temps. À Bruxelles et en Wallonie, les autorités ont également introduit diverses mesures de soutien, mais celles-ci n'étaient pas spécifiquement destinées à alléger la facture d'énergie et d'eau.Les employeurs peuvent aider leurs travailleurs, mais ils ne sont pas obligés de le faire. Les prix de gros du pétrole, du gaz et de l'électricité se sont solidement redressés depuis avril de l'année dernière, où l'économie était complètement bloquée et la demande d'énergie, très faible. Pour ceux qui ont changé de fournisseur d'énergie au moment du creux de la vague, cela ne changera pas grand-chose. Mais pour tous les autres consommateurs, il peut toujours être utile de faire le V-Test de la VREG.Changer de fournisseur d'énergie est gratuit, avec un préavis de quatre semaines, et facile, car le nouveau fournisseur se charge de tout à votre place.Économisez plus de 1000 euros par an.Selon la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (CREG), 470 000 ménages flamands, 165 000 ménages wallons et 3 000 ménages bruxellois disposent encore de contrats dormants de prolongation. "Il s'agit de contrats de prolongations basés sur des produits qui ne figurent plus dans les comparateurs de prix. Il s'agit souvent de produits fixes, avec des durées plus longues et des prix très élevés", explique Sophie Lenoble, porte-parole. Le CREG Scan est le seul outil qui permet aux ménages de comparer leur contrat énergétique avec l'offre actuelle du marché.Chaque mois, la CREG calcule également les économies que les ménages ayant des contrats coûteux, souvent de longue durée, peuvent réaliser. En Flandre, les économies potentielles en mars s'élevaient à 304 euros pour l'électricité et à 727 euros pour le gaz naturel. À Bruxelles, la différence entre le contrat le plus cher et le moins cher s'élève à 289 euros pour l'électricité et à 708 euros pour le gaz naturel. En Wallonie, le potentiel d'économies atteint même 339 euros pour l'électricité et 727 euros pour le gaz naturel. Cela signifie que des milliers de ménages pourraient économiser plus de 1 000 euros par an en changeant de fournisseur. Les offres les moins chères se trouvent plus souvent chez les petits fournisseurs.Et non chez les grands joueurs."Les fournisseurs d'énergie ne peuvent faire la différence que sur le volet énergétique de la facture", explique Quentin Gonay. Wikipower organise non seulement des achats groupés, mais est également à l'origine du site de comparaison comparateur-energie.be, qui est reconnu par la CREG. Ce volet énergétique représente moins d'un tiers de la facture d'électricité et un peu plus d'un tiers de la facture de gaz. La majeure partie de la facture de gaz naturel et d'électricité dépend de la TVA, des prélèvements et des redevances de réseau.Vous pouvez également comparer les prix via les sites internet des régulateurs régionaux. Pour la Région de Bruxelles-Capitale, il existe le comparateur de prix BruSim, pour la Région flamande, le V-test et pour la Région wallonne, CompaCWaPE. Le CREG Scan regorge également d'informations utiles.