En 2015, 21.500 emplois supplémentaires seront créés, principalement dans le secteur privé. De nombreux facteurs pourraient encore cependant entraîner une révision des chiffres à la baisse. Le gouverneur de la Banque nationale, Luc Coene, a donc fait état vendredi d'un "optimisme modéré". Il a évoqué la reprise encore très récente dans la zone euro et le contexte international compliqué, par exemple en Ukraine.

Les effets des économies qui seront réalisées par les prochains gouvernements pourraient également peser sur ces chiffres. La BNB estime que 14 milliards d'euros devront être trouvés en 2017 pour atteindre les objectifs. "Je pars du principe que les gouvernements respecteront les lignes du pacte de stabilité", a commenté M. Coene. "Mais tout dépend des mesures qui seront prises. L'assainissement peut également avoir un effet positif qui redonnera davantage de confiance aux consommateurs."

Le gouverneur est resté bref quant à la formation du gouvernement, mais il assure que cela ne l'empêche pas de dormir. "Nous résoudrons les problèmes quand ils se poseront. Je suppose que les politiques feront usage de leur bon sens."

En 2015, 21.500 emplois supplémentaires seront créés, principalement dans le secteur privé. De nombreux facteurs pourraient encore cependant entraîner une révision des chiffres à la baisse. Le gouverneur de la Banque nationale, Luc Coene, a donc fait état vendredi d'un "optimisme modéré". Il a évoqué la reprise encore très récente dans la zone euro et le contexte international compliqué, par exemple en Ukraine. Les effets des économies qui seront réalisées par les prochains gouvernements pourraient également peser sur ces chiffres. La BNB estime que 14 milliards d'euros devront être trouvés en 2017 pour atteindre les objectifs. "Je pars du principe que les gouvernements respecteront les lignes du pacte de stabilité", a commenté M. Coene. "Mais tout dépend des mesures qui seront prises. L'assainissement peut également avoir un effet positif qui redonnera davantage de confiance aux consommateurs." Le gouverneur est resté bref quant à la formation du gouvernement, mais il assure que cela ne l'empêche pas de dormir. "Nous résoudrons les problèmes quand ils se poseront. Je suppose que les politiques feront usage de leur bon sens."