Pour l'ensemble de l'Union européenne, l'emploi est resté stable à un trimestre d'écart et a diminué de 0,4% à un an d'intervalle. L'office européen de statistiques estime que 221,8 millions de personnes avaient un emploi dans l'UE au deuxième trimestre, dont 145 millions dans la zone euro.

Parmi les États membres pour lesquels les données sont disponibles, l'Estonie (+1,5%), la Lituanie et le Portugal (+0,8% chacun), le Luxembourg (+0,7%) ainsi que la République tchèque et l'Irlande (+0,5% chacun) ont affiché les taux de croissance les plus élevés par rapport au trimestre précédent, tandis que Chypre (-2,1%), l'Espagne (-0,5%), les Pays-Bas, la Slovénie et la Slovaquie (-0,4% chacun) ont enregistré les baisses les plus marquées.

En Belgique, l'emploi est resté stable par rapport au premier trimestre 2013 et recule de 0,3% par rapport au deuxième trimestre 2012.

Pour l'ensemble de l'Union européenne, l'emploi est resté stable à un trimestre d'écart et a diminué de 0,4% à un an d'intervalle. L'office européen de statistiques estime que 221,8 millions de personnes avaient un emploi dans l'UE au deuxième trimestre, dont 145 millions dans la zone euro. Parmi les États membres pour lesquels les données sont disponibles, l'Estonie (+1,5%), la Lituanie et le Portugal (+0,8% chacun), le Luxembourg (+0,7%) ainsi que la République tchèque et l'Irlande (+0,5% chacun) ont affiché les taux de croissance les plus élevés par rapport au trimestre précédent, tandis que Chypre (-2,1%), l'Espagne (-0,5%), les Pays-Bas, la Slovénie et la Slovaquie (-0,4% chacun) ont enregistré les baisses les plus marquées. En Belgique, l'emploi est resté stable par rapport au premier trimestre 2013 et recule de 0,3% par rapport au deuxième trimestre 2012.