"Nous sommes sur la voie du oui", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse, espérant que l'approbation de l'AEUMC (acronyme pour Accord Etats-Unis Mexique Canada) intervienne "bientôt".

"Nous progressons en silence", a-t-elle également commenté.

"Nous allons de l'avant, nous en sommes très satisfaits car, encore une fois, nous essayons de trouver un terrain d'entente avec le président" Donald Trump, a-t-elle encore déclaré.

Elle a aussi rappelé que l'hôte de la Maison Blanche "a toujours voulu" un compromis. "Nous aussi", a-t-elle ajouté, soulignant qu'il fallait "simplement" trouver un consensus.

Pour autant, elle a indiqué qu'il n'y avait pas d'échéance pour un aval final.

Mi-septembre, Nancy Pelosi avait indiqué que les négociations se poursuivaient mais que le texte devait être amélioré.

Les démocrates veulent amender le texte signé par les négociateurs des trois pays le 30 novembre 2018.

Ils escomptent en particulier obtenir des garanties sur les protections des travailleurs mexicains, une revendication clé des syndicats américains alors que les salaires des travailleurs du Mexique sont très inférieurs à ceux de pays partenaires, ce qui a conduit à des délocalisations notamment dans le secteur automobile.

Nancy Pelosi avait alors souligné que les modifications aux dispositions d'application devaient être apportées dans le texte du traité lui-même et non pas dans un document annexe.

"Je peux vous assurer que le Congrès américain et le Parlement canadien vont approuver l'accord", a indiqué de son côté mercredi le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador lors d'une conférence de presse au palais présidentiel, à Mexico.

"Indépendamment de la situation (en matière de destitution du président Donald Trump) aux Etats-Unis, les informations dont je dispose sont que les deux parties considèrent l'accord favorablement (...) et surmontent leurs divergences", a-t-il ajouté.

Le dirigeant mexicain a enfin estimé que démocrates et républicains américains étaient capables de faire preuve de discernement entre considérations politiques et électorales d'une part et importance de ratifier cet accord pour l'économie du Mexique, des Etats-Unis et du Canada d'autre part.

Le nouvel accord avait été annoncé en septembre 2018 à l'issue de 13 mois d'âpres négociations. Signé fin novembre par les trois pays, il a depuis seulement été ratifié par le sénat mexicain le 19 juin dernier.