Les indépendantes pourront bénéficier à l'avenir d'allocations de maternité plus élevées. Le Conseil des ministres vient en effet d'approuver un projet d'arrêté royal dans ce sens, afin de renforcer leur statut social. L'allocation s'élève actuellement à 514, 64 euros en cas de repos de maternité à temps plein et 257, 32 euros en cas de repos à mi-temps. Le projet d'arrêté royal prévoit qu'elle soit augmentée comme suit :

  • Les quatre premières semaines du congé de maternité (au total, 12 semaines) jusqu'à 737,61 euros en cas de repos à temps plein (et 368,80 euros en cas de repos à mi-temps) ;
  • A partir de la cinquième semaine jusqu'à 674,64 euros en cas de repos à temps plein (et 337,32 euros en cas de repos à mi-temps).

David Clarinval, le Ministre des indépendants, souligne par voie de communiqué que "de nombreuses indépendantes rencontrent des difficultés lorsqu'elles se retrouvent avec une diminution de leurs revenus en période de congé de maternité. Cette nouvelle mesure constitue un soutien financier important et représente une amélioration significative du statut social des travailleuses indépendantes".

Les indépendantes pourront bénéficier à l'avenir d'allocations de maternité plus élevées. Le Conseil des ministres vient en effet d'approuver un projet d'arrêté royal dans ce sens, afin de renforcer leur statut social. L'allocation s'élève actuellement à 514, 64 euros en cas de repos de maternité à temps plein et 257, 32 euros en cas de repos à mi-temps. Le projet d'arrêté royal prévoit qu'elle soit augmentée comme suit : David Clarinval, le Ministre des indépendants, souligne par voie de communiqué que "de nombreuses indépendantes rencontrent des difficultés lorsqu'elles se retrouvent avec une diminution de leurs revenus en période de congé de maternité. Cette nouvelle mesure constitue un soutien financier important et représente une amélioration significative du statut social des travailleuses indépendantes".