Le déclin démographique attendu au sein de la première économie européenne va soumettre le système de retraite par répartition "à une pression considérable à l'avenir, en particulier à partir du milieu des années 2020", écrit la Bundesbank. Aussi, pour pérenniser la situation des caisses publiques, "l'âge de la retraite" constitue "un des leviers importants pour de futures réformes", poursuit le document.

La dernière réforme datant de 2012 a consisté à relever progressivement l'âge légal pour partir en retraite de 65 à 67 ans d'ici le début de la décennie 2030. Mais cela ne suffira pas compte tenu des bataillons de baby-boomers qui prendront leur retraite à partir du milieu des années 2020, pendant que l'espérance de vie en Allemagne progresse toujours.

Selon les calculs de la Banque fédérale, les actifs nés en 2001 pourraient bénéficier d'une retraite à taux plein à compter de mai 2070, à l'âge de 69 ans et quatre mois. Outre soulager les finances des caisses de retraite, un tel relèvement "renforcerait le potentiel économique grâce à davantage d'emploi" et "améliorerait l'assiette des impôts et cotisations sociales", souligne la Bundesbank.