M. Jambon a fait son apparition lundi soir à l'événement de la rentrée du Voka, le traditionnel coup d'envoi de l'année politico-économique de l'organisation patronale flamande. Le Voka est préoccupé par la pénurie de main-d'oeuvre en Flandre, qui fait qu'il n'y a pratiquement plus de postes vacants à pourvoir. Selon le président Wouter De Geest, les entrepreneurs sont désormais plus préoccupés par cette question que par la pandémie de coronavirus. M. De Geest a donc plaidé lundi soir pour une politique du marché du travail asymétrique, afin que la Flandre puisse fixer ses propres priorités.

Un plaidoyer que le ministre-président flamand Jan Jambon a volontiers soutenu. "Je demande au gouvernement fédéral de travailler le plus rapidement possible à un exercice asymétrique des compétences en matière de politique du marché du travail. De cette manière, la politique fédérale peut être adaptée à la réalité de la Flandre", a-t-il déclaré devant de nombreux entrepreneurs et politiques à Bruxelles lundi soir.

Le ministre fédéral du travail, Pierre-Yves Dermagne (PS), organise mardi et mercredi une conférence sur l'emploi, un premier rendez-vous important vers une réforme du marché du travail. Ce mardi, une table ronde avec les ministres régionaux de l'emploi est également à l'ordre du jour.

M. Jambon a fait son apparition lundi soir à l'événement de la rentrée du Voka, le traditionnel coup d'envoi de l'année politico-économique de l'organisation patronale flamande. Le Voka est préoccupé par la pénurie de main-d'oeuvre en Flandre, qui fait qu'il n'y a pratiquement plus de postes vacants à pourvoir. Selon le président Wouter De Geest, les entrepreneurs sont désormais plus préoccupés par cette question que par la pandémie de coronavirus. M. De Geest a donc plaidé lundi soir pour une politique du marché du travail asymétrique, afin que la Flandre puisse fixer ses propres priorités. Un plaidoyer que le ministre-président flamand Jan Jambon a volontiers soutenu. "Je demande au gouvernement fédéral de travailler le plus rapidement possible à un exercice asymétrique des compétences en matière de politique du marché du travail. De cette manière, la politique fédérale peut être adaptée à la réalité de la Flandre", a-t-il déclaré devant de nombreux entrepreneurs et politiques à Bruxelles lundi soir. Le ministre fédéral du travail, Pierre-Yves Dermagne (PS), organise mardi et mercredi une conférence sur l'emploi, un premier rendez-vous important vers une réforme du marché du travail. Ce mardi, une table ronde avec les ministres régionaux de l'emploi est également à l'ordre du jour.