Moody's Investors Service a dégradé vendredi de cinq crans la note de l'Irlande, de "Aa2" à "Baa1", imitant sa rivale Fitch Ratings, en raison de la montée des incertitudes qui pèsent sur l'économie du pays et du déclin de la solidité financière de l'Etat irlandais.

Raison n° 1 : le coût du sauvetage des banques. L'agence de notation a motivé sa décision par l'envolée du coût du sauvetage des banques irlandaises, qui avait été revu fortement à la hausse cet automne, faisant exploser le déficit public irlandais à 32% du PIB cette année.

Raison n° 2 : une croissance incertaine. De plus, Moody's souligne l'incertitude grandissante qui entoure les perspectives de croissance en Irlande, en raison notamment de la cure d'austérité que Dublin a annoncée en échange du plan d'aide de l'Union européenne et du FMI.

Raison n° 3 : la dégradation du niveau d'endettement. Enfin, Moody's s'inquiète de la dégradation du niveau d'endettement du pays, conséquence de l'explosion de son déficit budgétaire. Elle prévoit qu'il bondira jusqu'à 120 % du produit intérieur brut en 2013, contre 66 % l'an dernier, avant de se stabiliser.

"Baa1" constitue la huitième note dans l'échelle de Moody's, qui en comprend au total 21. Elle correspond à des emprunteurs de qualité moyenne mais en mesure de faire face à leurs obligations de manière adéquate. Cette nouvelle note est toutefois assortie d'une "perspective négative", c'est-à-dire que Moody's n'écarte pas de l'abaisser à nouveau à court ou moyen terme.

Trends.be, avec Belga

Moody's Investors Service a dégradé vendredi de cinq crans la note de l'Irlande, de "Aa2" à "Baa1", imitant sa rivale Fitch Ratings, en raison de la montée des incertitudes qui pèsent sur l'économie du pays et du déclin de la solidité financière de l'Etat irlandais.Raison n° 1 : le coût du sauvetage des banques. L'agence de notation a motivé sa décision par l'envolée du coût du sauvetage des banques irlandaises, qui avait été revu fortement à la hausse cet automne, faisant exploser le déficit public irlandais à 32% du PIB cette année.Raison n° 2 : une croissance incertaine. De plus, Moody's souligne l'incertitude grandissante qui entoure les perspectives de croissance en Irlande, en raison notamment de la cure d'austérité que Dublin a annoncée en échange du plan d'aide de l'Union européenne et du FMI.Raison n° 3 : la dégradation du niveau d'endettement. Enfin, Moody's s'inquiète de la dégradation du niveau d'endettement du pays, conséquence de l'explosion de son déficit budgétaire. Elle prévoit qu'il bondira jusqu'à 120 % du produit intérieur brut en 2013, contre 66 % l'an dernier, avant de se stabiliser."Baa1" constitue la huitième note dans l'échelle de Moody's, qui en comprend au total 21. Elle correspond à des emprunteurs de qualité moyenne mais en mesure de faire face à leurs obligations de manière adéquate. Cette nouvelle note est toutefois assortie d'une "perspective négative", c'est-à-dire que Moody's n'écarte pas de l'abaisser à nouveau à court ou moyen terme.Trends.be, avec Belga