Les personnes victimes des inondations qui font face en conséquence à des problèmes financiers sont invitées à prendre contact avec leur banque qui les aidera à trouver une solution, signale vendredi Febelfin, la Fédération belge du secteur financier.

Febelfin conseille ainsi les personnes qui rencontrent des difficultés à rembourser leur crédit hypothécaire à contacter leur banque ou leur prêteur "pour voir conjointement quelles solutions sont envisageables". Si les difficultés financières ne se font pas encore ressentir mais risquent de survenir, il est aussi recommandé de contacter sa banque. Les institutions financières pourront proposer par exemple un report temporaire du remboursement du capital du crédit hypothécaire. Il ne faudra dès lors s'acquitter, provisoirement, que des intérêts. "Les banques sont prêtes à examiner dans les plus brefs délais les dossiers avec les victimes et à chercher rapidement une solution", assure Febelfin. Chaque cas sera analysé individuellement. Febelfin ajoute que les prêteurs travailleront également de concert avec les assurances "pour examiner chaque cas rapidement et de manière concertée, afin que les travaux de reconstruction puissent commencer au plus vite".

Les personnes victimes des inondations qui font face en conséquence à des problèmes financiers sont invitées à prendre contact avec leur banque qui les aidera à trouver une solution, signale vendredi Febelfin, la Fédération belge du secteur financier. Febelfin conseille ainsi les personnes qui rencontrent des difficultés à rembourser leur crédit hypothécaire à contacter leur banque ou leur prêteur "pour voir conjointement quelles solutions sont envisageables". Si les difficultés financières ne se font pas encore ressentir mais risquent de survenir, il est aussi recommandé de contacter sa banque. Les institutions financières pourront proposer par exemple un report temporaire du remboursement du capital du crédit hypothécaire. Il ne faudra dès lors s'acquitter, provisoirement, que des intérêts. "Les banques sont prêtes à examiner dans les plus brefs délais les dossiers avec les victimes et à chercher rapidement une solution", assure Febelfin. Chaque cas sera analysé individuellement. Febelfin ajoute que les prêteurs travailleront également de concert avec les assurances "pour examiner chaque cas rapidement et de manière concertée, afin que les travaux de reconstruction puissent commencer au plus vite".