C'est un de ces paradoxes dont l'Histoire a le secret, d'autant plus absurde que Hugo Van Kuyck était en réalité le cerveau du débarquement. C'est lui en effet qui a dressé avec précision les cartes des plages sur lesquelles les Alliés ont débarqué en 1944. Ingénieur-architecte de formation, Hugo Van Kuyck était également un passionné de voile et, à ce titre, connaissait bien nos côtes.

Surpris par l'arrivée des Allemands, il se réfugie d'abord en Angleterre, ensuite aux Etats-Unis où, après l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, il s'engage dans l'armée américaine. Il y devient lieutenant-colonel et dès 1943, se voit confier une mission secrète : préparer le débarquement. Des mois durant, il survole à basse altitude la Normandie occupée et en ramène des milliers de photos qui lui permettent d'étudier non seulement le relief des côtes mais également les courants ainsi que la hauteur des eaux en fonction des marées. Ce travail était d'autant plus important que les cartes marines de l'époque pêchaient par leur imprécision en ces domaines.

Conséquence logique de ces travaux, il participe également à la conception des barges à fond plat qui assureront le succès de l'opération. Il débarque lui-même à Omaha Beach le 6 juin pour en étudier le sol et identifier les portions de plage susceptibles de supporter du matériel lourd. Ayant servi dans une armée étrangère, Hugo Van Kuyck risquait le Conseil de guerre ! Les Américains interviennent en force. Réhabilité, il reprend son métier d'architecte, construisant notamment les locaux d'Alcatel à Anvers. Il renoue aussi avec son ancienne passion et conçoit un bateau, l'Askoy II, emmené aux Marquises par un certain Jacques Brel dans les années 1970. Hugo Van Kuyck s'est éteint, complètement oublié, en 1975.