La signature des conventions collectives est prévue début juillet, précise le Setca dans un communiqué.

Le syndicat chrétien se montre plus prudent, insistant sur l'étape importante que constitue la présentation du protocole aux différentes bases.

Le texte sera affiné lors d'une nouvelle réunion prévue mardi. Il ne s'agira pas de nouvelles négociations, mais de discussions sur les modalités d'exécution, affirme le Setca.

Patrons et syndicats ont conclu un accord interprofessionnel fin février. Malgré le rejet de la FGTB, le gouvernement a conservé la norme salariale de 1,1% et des conventions collectives ont été conclues au sein du Conseil national du travail quant à la mise en oeuvre du reste de l'accord.

Outre l'augmentation du pouvoir d'achat, le protocole prévoit la possibilité de conversion en un avantage équivalent. Un accord d'entreprise sur le sujet doit être signé avant fin septembre au sein de celles qui comportent une délégation syndicale. Dans les autres, les travailleurs doivent être informés d'une éventuelle conversion, également avant fin septembre. Quel que soit l'avantage équivalent pour les années 2019-2020, il doit être récurrent et donc se poursuivre à partir de 2021, précise le Setca.