150 super riches - qui se présentent sous le nom de "Patriotic Millionaires " - ont signé une lettre ouverte à l'attention des dirigeants politiques mondiaux. Ils appellent les gouvernements à faire payer la crise aux riches, et donc à être eux-mêmes davantage taxer sur leur grande fortune. Une partie d'entre eux s'est rendue cette semaine à Davos, en Suisse, où se tient chaque année le Forum économique mondial, afin de faire entendre leur message. Ils sont descendus dans la rue dimanche aux côtés de militants de gauche pour réclamer des systèmes fiscaux plus équitables dans le monde.

"Le seul résultat crédible de cette réunion est de taxer les plus riches et de les taxer maintenant."

Phil White, initiateur du mouvement.

"Alors que le reste du monde s'effondre à cause de la crise économique, des politiciens et des millionnaires se réunissent ici pour discuter des tournants de l'histoire", a déclaré à la BBC le millionnaire britannique et initiateur du mouvement Phil White, en référence au thème de Davos cette année. "Il est scandaleux que nos dirigeants politiques n'écoutent que les personnes qui ressentent le moins la crise et qui, de plus, paient souvent très peu d'impôts. Le seul résultat crédible de cette réunion est de taxer les plus riches et de les taxer maintenant."

Un impôt sur la fortune de 2 % pour les actifs supérieurs à 5 millions de dollars

L'association de millionnaires a déjà proposé l'introduction d'un impôt sur la fortune de 2 % pour les actifs supérieurs à 5 millions de dollars, de 3 % à partir de 50 millions de dollars et de 5 % pour les milliardaires. Cela devrait, selon eux, permettre de récolter 2.520 milliards de dollars dans le monde. L'héritière de Disney, Abigail Disney, est l'une des défenseuses notables de ce mouvement. Parmi les nouveaux signataires de cette lettre, initialement envoyée en janvier, figure aussi l'acteur américain Mark Ruffalo, ainsi que Nick Hanauer, entrepreneur américain et investisseur précoce dans le géant en ligne Amazon, ou encore, Morris Pearl, ancien directeur général de la société d'investissement BlackRock.

Selon Marlene Engelhorn, une millionnaire protestant à Davos, les inégalités ont augmenté dans le monde. D'une part, le groupe des super-riches s'agrandit, tandis que, dans le même temps, des millions d'autres personnes sont poussées chaque année dans l'extrême pauvreté. "Je ne peux pas continuer à attendre que quelqu'un d'autre prenne l'initiative de faire quelque chose à ce sujet", a-t-elle déclaré. Cette riche héritière a attiré l'attention des médias après avoir déclaré dans une interview qu'elle était prête à faire don de 90 % de sa fortune et qu'elle était favorable à un impôt sur la fortune. Elle est également membre fondateur de l'initiative germanophone "Tax me now" , qui demande une augmentation des impôts sur les riches.

Un nouveau milliardaire toutes les 30 heures

Au cours de la dernière décennie, un nombre croissant de millionnaires et de milliardaires aux États-Unis et en Europe ont pris la parole pour demander aux gouvernements d'imposer des taxes plus élevées, y compris des prélèvements sur la fortune des plus riches.

L'organisation caritative Oxfam, qui publie chaque année un rapport sur les inégalités pendant le forum de Davos, affirme qu'au cours des deux dernières années, un nouveau milliardaire apparait toutes les 30 heures. À l'autre extrémité des revenus, Oxfam s'attend à ce qu'environ un million de personnes tombent dans l'extrême pauvreté toutes les 33 heures cette année, a déclaré à la BBC Gabriela Bucher, directrice exécutive internationale de l'organisation caritative.

150 super riches - qui se présentent sous le nom de "Patriotic Millionaires " - ont signé une lettre ouverte à l'attention des dirigeants politiques mondiaux. Ils appellent les gouvernements à faire payer la crise aux riches, et donc à être eux-mêmes davantage taxer sur leur grande fortune. Une partie d'entre eux s'est rendue cette semaine à Davos, en Suisse, où se tient chaque année le Forum économique mondial, afin de faire entendre leur message. Ils sont descendus dans la rue dimanche aux côtés de militants de gauche pour réclamer des systèmes fiscaux plus équitables dans le monde. "Alors que le reste du monde s'effondre à cause de la crise économique, des politiciens et des millionnaires se réunissent ici pour discuter des tournants de l'histoire", a déclaré à la BBC le millionnaire britannique et initiateur du mouvement Phil White, en référence au thème de Davos cette année. "Il est scandaleux que nos dirigeants politiques n'écoutent que les personnes qui ressentent le moins la crise et qui, de plus, paient souvent très peu d'impôts. Le seul résultat crédible de cette réunion est de taxer les plus riches et de les taxer maintenant."L'association de millionnaires a déjà proposé l'introduction d'un impôt sur la fortune de 2 % pour les actifs supérieurs à 5 millions de dollars, de 3 % à partir de 50 millions de dollars et de 5 % pour les milliardaires. Cela devrait, selon eux, permettre de récolter 2.520 milliards de dollars dans le monde. L'héritière de Disney, Abigail Disney, est l'une des défenseuses notables de ce mouvement. Parmi les nouveaux signataires de cette lettre, initialement envoyée en janvier, figure aussi l'acteur américain Mark Ruffalo, ainsi que Nick Hanauer, entrepreneur américain et investisseur précoce dans le géant en ligne Amazon, ou encore, Morris Pearl, ancien directeur général de la société d'investissement BlackRock.Selon Marlene Engelhorn, une millionnaire protestant à Davos, les inégalités ont augmenté dans le monde. D'une part, le groupe des super-riches s'agrandit, tandis que, dans le même temps, des millions d'autres personnes sont poussées chaque année dans l'extrême pauvreté. "Je ne peux pas continuer à attendre que quelqu'un d'autre prenne l'initiative de faire quelque chose à ce sujet", a-t-elle déclaré. Cette riche héritière a attiré l'attention des médias après avoir déclaré dans une interview qu'elle était prête à faire don de 90 % de sa fortune et qu'elle était favorable à un impôt sur la fortune. Elle est également membre fondateur de l'initiative germanophone "Tax me now" , qui demande une augmentation des impôts sur les riches.Un nouveau milliardaire toutes les 30 heuresAu cours de la dernière décennie, un nombre croissant de millionnaires et de milliardaires aux États-Unis et en Europe ont pris la parole pour demander aux gouvernements d'imposer des taxes plus élevées, y compris des prélèvements sur la fortune des plus riches.L'organisation caritative Oxfam, qui publie chaque année un rapport sur les inégalités pendant le forum de Davos, affirme qu'au cours des deux dernières années, un nouveau milliardaire apparait toutes les 30 heures. À l'autre extrémité des revenus, Oxfam s'attend à ce qu'environ un million de personnes tombent dans l'extrême pauvreté toutes les 33 heures cette année, a déclaré à la BBC Gabriela Bucher, directrice exécutive internationale de l'organisation caritative.