Le président américain Donald Trump a de nouveau prévenu dimanche qu'il était prêt à mettre fin dans une large mesure au commerce avec la Chine, ce que l'on appelle le "découplage".

"S'ils ne nous traitent pas correctement, je le ferais certainement, je le ferais certainement", a-t-il affirmé lors d'une interview avec Fox News diffusée dimanche. "Nous n'obtenons rien de la Chine", a-t-il déploré.

Le président américain se montre de plus en plus belliqueux avec la Chine, disant ne plus apprécier l'accord commercial intérimaire signé entre Washington et Pékin et continuant à désigner le nouveau coronavirus comme le "virus chinois".

En juin dernier, le président avait déclaré qu'il envisageait de mettre fin aux relations économiques des États-Unis avec la Chine.

Les relations entre Washington et Pékin sont tendues depuis l'entrée en fonction de Donald Trump, d'abord en raison de différends commerciaux et de propriété intellectuelle avant qu'elles ne s'aggravent à mesure que la pandémie de coronavirus s'aggravait.

Les deux pays avaient conclu un premier accord en janvier, qui oblige la Chine à acheter de grandes quantités de produits agricoles américains et d'autres biens. Il semble cependant que Pékin pourrait être incapable de répondre à ces demandes en raison de la pandémie de coronavirus.

Le président américain Donald Trump a de nouveau prévenu dimanche qu'il était prêt à mettre fin dans une large mesure au commerce avec la Chine, ce que l'on appelle le "découplage"."S'ils ne nous traitent pas correctement, je le ferais certainement, je le ferais certainement", a-t-il affirmé lors d'une interview avec Fox News diffusée dimanche. "Nous n'obtenons rien de la Chine", a-t-il déploré. Le président américain se montre de plus en plus belliqueux avec la Chine, disant ne plus apprécier l'accord commercial intérimaire signé entre Washington et Pékin et continuant à désigner le nouveau coronavirus comme le "virus chinois". En juin dernier, le président avait déclaré qu'il envisageait de mettre fin aux relations économiques des États-Unis avec la Chine. Les relations entre Washington et Pékin sont tendues depuis l'entrée en fonction de Donald Trump, d'abord en raison de différends commerciaux et de propriété intellectuelle avant qu'elles ne s'aggravent à mesure que la pandémie de coronavirus s'aggravait. Les deux pays avaient conclu un premier accord en janvier, qui oblige la Chine à acheter de grandes quantités de produits agricoles américains et d'autres biens. Il semble cependant que Pékin pourrait être incapable de répondre à ces demandes en raison de la pandémie de coronavirus.