Lors d'une conférence de presse, il a notamment dévoilé quelques éléments concernant la journée nationale d'actions prévue le 14 décembre pour dénoncer "la politique rétrograde du gouvernement". A Liège et Charleroi, 24 heures de grève sont d'ores et déjà planifiées.

Certaines actions seront menées en front commun syndical, précise la FGTB.

Outre les grèves, des actions comme des blocages d'entreprises mais aussi des actions "coup de poing" pouvant aller jusqu'aux blocages de routes et de points de production stratégiques tels que des zonings.

Un rassemblement en front commun sera par ailleurs organisé à 11h00 vendredi devant le siège de la FEB.

"Nous gardons aussi quelques surprises", commente Robert Vertenueil. Ce dernier témoigne également d'une grande "nervosité" dans les régionales. Les grèves risquent d'être nombreuses dans les entreprises, avertit-il. "Toutes les actions visent à mettre le patronat et le gouvernement devant leurs responsabilités."