Dans deux des pays les plus taxés au monde, le mécontentement concerne essentiellement la taxe sur les carburants, et plus spécifiquement encore sur le diesel. Parallèlement, s'ajoutent des revendications, fort compréhensibles, relatives à la politique anti-automobile menée dans ces pays, à la répression routière et, parfois, à la fiscalité en général.
...