Depuis le 1er février, elles peuvent faire appel au veerkrachtsubsidie (subside de résilience) mis en place par le gouvernement flamand. Cette aide, d'un montant compris entr...

Depuis le 1er février, elles peuvent faire appel au veerkrachtsubsidie (subside de résilience) mis en place par le gouvernement flamand. Cette aide, d'un montant compris entre 20.000 et 50.000 euros, contribuera au financement de l'accord conclu entre une entreprise en quête de nouveaux marchés, d'orientation ou de stratégie nouvelles et le bureau conseil ou d'études qui l'accompagne dans ce cheminement. Dans tous les cas, une convention écrite sera exigée et les sous-traitances éventuelles seront admises. Seules les PME dont les fonds propres sont positifs au jour d'introduction peuvent introduire une demande. Elles doivent en outre exercer une activité autorisée définie par une longue liste de codes NACE de classification des entreprises. Un budget de 28 millions d'euros est prévu à cet effet.