Un habitant sur trois laisse plus de 220.00 euros à ses héritiers et un sur dix, 450.000 euros ou plus. Les hommes laissent davantage que les femmes et le mariage est également un facteur déterminant. Les personnes mariées laissent en moyen...

Un habitant sur trois laisse plus de 220.00 euros à ses héritiers et un sur dix, 450.000 euros ou plus. Les hommes laissent davantage que les femmes et le mariage est également un facteur déterminant. Les personnes mariées laissent en moyenne près du double de ce qu'abandonne un célibataire : 155.000 euros dans le premier cas, 85.000 dans le second. Ces chiffres sont toutefois à nuancer. Car si à l'étranger, le montant des successions augmente avec l'âge de ceux qui disparaissent, il en va tout autrement en Flandre, où le patrimoine que l'on laisse derrière soi n'y augmente pas avec les années. Parmi les explications avancées, il y a bien évidemment le coût croissant des dernières années de vie, mais également une anticipation accrue. Planning successoral et donations sont en effet de plus en plus utilisés avec, pour résultat logique, une baisse des recettes que la Flandre, compétente en la matière depuis 2015, tire des droits de succession. En 2018, ces derniers ont atteint 1,38 milliard, soit 10% de moins qu'en 2018. Dans le même temps, le patrimoine imposable tombait de 12,3 à 11,3 milliards d'euros, répartis pratiquement à parts égales entre biens mobiliers et biens immobiliers.