La flambée des prix alimentaires est en train d'atteindre la cote d'alerte, ce qui constitue un risque pour la stabilité politique de nombreux pays, a averti samedi à Paris Robert Zoellick, président de la Banque mondiale, en marge d'une réunion des ministres des Finances du G20.

"J'ai dit que nous avons atteint la cote d'alerte", a déclaré à la presse Robert Zoellick, qui rapportait ses propos devant les grands argentiers de la planète. Il a appelé les dirigeants du G20 à "considérer l'alimentation comme une priorité n° 1 en 2011".

La hausse des prix des produits alimentaires encouragera une hausse de l'offre agricole, mais dans les deux prochaines années, "il pourrait aussi y avoir un grand nombre de troubles, les gouvernements pourraient tomber et les sociétés basculer dans le désordre", a affirmé le patron de la Banque mondiale.

Trends.be, avec Belga

La flambée des prix alimentaires est en train d'atteindre la cote d'alerte, ce qui constitue un risque pour la stabilité politique de nombreux pays, a averti samedi à Paris Robert Zoellick, président de la Banque mondiale, en marge d'une réunion des ministres des Finances du G20."J'ai dit que nous avons atteint la cote d'alerte", a déclaré à la presse Robert Zoellick, qui rapportait ses propos devant les grands argentiers de la planète. Il a appelé les dirigeants du G20 à "considérer l'alimentation comme une priorité n° 1 en 2011".La hausse des prix des produits alimentaires encouragera une hausse de l'offre agricole, mais dans les deux prochaines années, "il pourrait aussi y avoir un grand nombre de troubles, les gouvernements pourraient tomber et les sociétés basculer dans le désordre", a affirmé le patron de la Banque mondiale.Trends.be, avec Belga