"Le nouveau projet de hubs logistiques dédiés aux circuits courts alimentaires permettra de contribuer à l'entrepreneuriat social et coopératif, de développer l'emploi local, l'économie, la relocalisation alimentaire en Wallonie. Il permettra aussi de manger plus sainement en soutenant les producteurs et productrices locaux", déclare la ministre.

Un budget de quelque 16 millions d'euros issus du Plan de relance est consacré à ces projets qui seront implantés à Liège, Namur et Charleroi. Les infrastructures devraient sortir de terre en 2024.

A Liège, une plateforme logistique de minimum 3.000 mètres carrés sera ainsi construite sur le site du marché matinal de Bressoux-Droixhe pour un budget de 7,2 millions d'euros.

A Namur, le hub sera construit à Suarlée non loin du siège central de la coopérative "Paysans-Artisans". Un budget de plus de 2,1 millions est prévu pour ce centre logistique de minimum 1.000 mètres carrés.

A Charleroi, la nouvelle infrastructure de minimum 2.000 mètres carrés sera construite sur le site AMS-SUD à Marchienne-au-Pont géré par le Port Autonome de Charleroi et en partenariat avec la ville de Charleroi pour un budget de près de 5,5 millions d'euros.

"Le nouveau projet de hubs logistiques dédiés aux circuits courts alimentaires permettra de contribuer à l'entrepreneuriat social et coopératif, de développer l'emploi local, l'économie, la relocalisation alimentaire en Wallonie. Il permettra aussi de manger plus sainement en soutenant les producteurs et productrices locaux", déclare la ministre.Un budget de quelque 16 millions d'euros issus du Plan de relance est consacré à ces projets qui seront implantés à Liège, Namur et Charleroi. Les infrastructures devraient sortir de terre en 2024. A Liège, une plateforme logistique de minimum 3.000 mètres carrés sera ainsi construite sur le site du marché matinal de Bressoux-Droixhe pour un budget de 7,2 millions d'euros. A Namur, le hub sera construit à Suarlée non loin du siège central de la coopérative "Paysans-Artisans". Un budget de plus de 2,1 millions est prévu pour ce centre logistique de minimum 1.000 mètres carrés. A Charleroi, la nouvelle infrastructure de minimum 2.000 mètres carrés sera construite sur le site AMS-SUD à Marchienne-au-Pont géré par le Port Autonome de Charleroi et en partenariat avec la ville de Charleroi pour un budget de près de 5,5 millions d'euros.