En juin, la ville de Gand retirait du parc municipal le buste régulièrement vandalisé du roi Léopold II. Aujourd'hui, elle s'apprête à débaptiser l'avenue qui porte son nom et à indemniser les habitants pour le coût lié à ce c...

En juin, la ville de Gand retirait du parc municipal le buste régulièrement vandalisé du roi Léopold II. Aujourd'hui, elle s'apprête à débaptiser l'avenue qui porte son nom et à indemniser les habitants pour le coût lié à ce changement d'adresse. Les particuliers recevront 50 euros, les indépendants, 250 et les sociétés, 1.000 euros. Gand veut aller encore plus loin et appliquer les recommandations formulées par le groupe de travail Decoloniseer Gent (Décolonisez Gand) mis en place en novembre 2019. Faut-il, comme le recommande ce groupe de travail, "décoloniser la bibliothèque" et, si oui, jusqu'où et comment? Et même, ainsi que le demande le groupe, retirer du catalogue les plus racistes des livres pour enfants? Il n'y aura ni censure ni retrait d'ouvrages, assure Sami Souguir, échevin de la Culture mais une indication via un label. Appartient-t-il réellement au politique d'attribuer une "cotation" aux livres? En tout cas, la polémique fait rage avec, pour enjeu Fifi Brindacier, la première héroïne féministe de la littérature pour enfants dont le papa était "roi nègre".