La profession d'ingénieur reste la plus attractive en Belgique, selon une étude menée par Randstad auprès de plus de 3.500 répondants et présentée jeudi. A l'opposé, rares sont ceux qui conseilleraient à leurs enfants de devenir chauffeur de taxi.

L'étude vise à classer l'attractivité des 129 professions, essentiellement les professions les plus courantes selon les chiffres du SPF Economie de 2017, complétées d'autres fonctions plus récentes (principalement dans les TICs et les secteurs créatifs). Pour mesurer l'attractivité globale, les répondants étaient appelés à répondre à la question "dans quelle mesure recommanderiez-vous cette profession à vos enfants/amis?" et à noter différents critères tels que le salaire, l'équilibre travail-vie privée, les conditions de travail, les défis ou encore la variété du métier.

Comme lors de l'étude de 2011, la profession d'ingénieur est toujours celle qui séduit le plus, bien qu'elle n'atteint la première place dans aucun des critères. Celles de pharmacien et médecin complètent le podium. A l'autre bout de l'échelle: chauffeur de taxi, collaborateur de call-centers et concierge ferment la marche.

S'il ressort de l'étude que les critères les plus importants pour qualifier l'attractivité d'une profession sont premièrement le salaire, puis l'équilibre vie privée-travail et enfin les bonnes conditions de travail, il semblerait que le deuxième critère pèse moins dans les faits. En effet, les professions les plus attractives y obtiennent parfois des scores plus faibles que les métiers qui font les moins rêver.

La profession d'ingénieur reste la plus attractive en Belgique, selon une étude menée par Randstad auprès de plus de 3.500 répondants et présentée jeudi. A l'opposé, rares sont ceux qui conseilleraient à leurs enfants de devenir chauffeur de taxi. L'étude vise à classer l'attractivité des 129 professions, essentiellement les professions les plus courantes selon les chiffres du SPF Economie de 2017, complétées d'autres fonctions plus récentes (principalement dans les TICs et les secteurs créatifs). Pour mesurer l'attractivité globale, les répondants étaient appelés à répondre à la question "dans quelle mesure recommanderiez-vous cette profession à vos enfants/amis?" et à noter différents critères tels que le salaire, l'équilibre travail-vie privée, les conditions de travail, les défis ou encore la variété du métier. Comme lors de l'étude de 2011, la profession d'ingénieur est toujours celle qui séduit le plus, bien qu'elle n'atteint la première place dans aucun des critères. Celles de pharmacien et médecin complètent le podium. A l'autre bout de l'échelle: chauffeur de taxi, collaborateur de call-centers et concierge ferment la marche. S'il ressort de l'étude que les critères les plus importants pour qualifier l'attractivité d'une profession sont premièrement le salaire, puis l'équilibre vie privée-travail et enfin les bonnes conditions de travail, il semblerait que le deuxième critère pèse moins dans les faits. En effet, les professions les plus attractives y obtiennent parfois des scores plus faibles que les métiers qui font les moins rêver.