Les salaires moyens sont inférieurs dans six pays de l'UE par rapport à il y a dix ans. C'est ce qu'indique la Confédération européenne des syndicats (ETUI).

Entre 2010 et 2019, le paquet salarial moyen a baissé en Grèce (-15%), à Chypre (-7%), en Croatie (-5%), en Espagne (-4%), au Portugal (-4%) et en Italie (-2%).

""Les dirigeants européens se plaisent à vanter la soi-disant reprise mais la crise n'est pas terminée pour des millions de travailleurs dans de nombreux pays européens. L'UE doit en faire bien plus pour favoriser les augmentations salariales et une hausse du salaire minimum et soutenir une négociation collective plus forte dans presque tous les États membres de l'UE", estime Esther Lynch, secrétaire générale adjointe de la Confédération européenne des syndicats (CES).

Des salaires pratiquement gelés en Belgique

© CES

Les salaires ont été pratiquement gelés en Belgique durant la dernière décennie. La hausse n'y a été que de 1,5%, comme aux Pays-Bas, alors que la moyenne européenne atteint quant à elle 6,6%, hors Royaume-Uni.

Ces chiffres méritent tout de même d'être relativisés. Le CES tend à préciser plusieurs choses :

  • A la hausse réelle du coût salarial de 1,5% avancée par la Confédération correspond une hausse de 4,1% du salaire brut moyen ; la différence s'explique la baisse relative des cotisations sociales patronales.
  • La hausse du salaire brut moyen se réduit à 2,3% si on utilise l'indice des prix à la consommation pour calculer les évolutions réelles.
  • Le salaire brut moyen réel par heure de travail évolue de 3,4% (+4,1% par emploi).
  • Une explication à cette faible hausse - outre bien sûr le saut d'index de 2015 - est à trouver dans les glissements sectoriels de l'emploi. 85% des créations d'emploi salarié entre 2010 et 2018 ont pris place dans des secteurs où le coût salarial moyen moyen est inférieur au coût salarial moyen global. A structure sectorielle constante (celle de 2010), la hausse réelle du salaire brut moyen aurait été d'environ 7,0%. Notons aussi qu'il y a eu perte de 61.000 emplois dans des secteurs qui paient relativement bien.
  • Enfin, le pouvoir d'achat du salarié moyen a augmenté plus que le salaire brut au vu des réductions de l'IPP intervenues ces dernières années.
© CES

Maxime Defays (avec Belga).

Les salaires moyens sont inférieurs dans six pays de l'UE par rapport à il y a dix ans. C'est ce qu'indique la Confédération européenne des syndicats (ETUI). Entre 2010 et 2019, le paquet salarial moyen a baissé en Grèce (-15%), à Chypre (-7%), en Croatie (-5%), en Espagne (-4%), au Portugal (-4%) et en Italie (-2%).""Les dirigeants européens se plaisent à vanter la soi-disant reprise mais la crise n'est pas terminée pour des millions de travailleurs dans de nombreux pays européens. L'UE doit en faire bien plus pour favoriser les augmentations salariales et une hausse du salaire minimum et soutenir une négociation collective plus forte dans presque tous les États membres de l'UE", estime Esther Lynch, secrétaire générale adjointe de la Confédération européenne des syndicats (CES). Des salaires pratiquement gelés en BelgiqueLes salaires ont été pratiquement gelés en Belgique durant la dernière décennie. La hausse n'y a été que de 1,5%, comme aux Pays-Bas, alors que la moyenne européenne atteint quant à elle 6,6%, hors Royaume-Uni. Ces chiffres méritent tout de même d'être relativisés. Le CES tend à préciser plusieurs choses :Maxime Defays (avec Belga).