"Il m'est apparu de plus en plus clair que l'accord de retrait, en train d'être finalisé, serait une terrible erreur", écrit dans un communiqué Jo Johnson, le frère cadet de l'ex-ministre des Affaires étrangères, Boris Johnson, l'un des leaders de la campagne pro-Brexit, qui avait lui-même démissionné en juillet.