En mai, elle a créé 2,5 millions d'emplois, soit la plus forte hausse en un mois depuis 1948. Le taux de chômage a chuté de 14,7 % en avril à 13,3 %...

En mai, elle a créé 2,5 millions d'emplois, soit la plus forte hausse en un mois depuis 1948. Le taux de chômage a chuté de 14,7 % en avril à 13,3 % en mai. L'optimisme peut être de mise même si les Etats-Unis ont toujours une perte globale de 20 millions de jobs depuis février, que le risque d'une deuxième vague n'est pas écarté partout et que la situation suite à la mort de George Floyd incite à la prudence. Les aides massives autorisées par le Congrès ainsi que les programmes mis en place par la Réserve fédérale et le Trésor américain ont donc bien joué leur rôle. Il reste à voir si la tendance va continuer ou si ce regain n'est que le reflet de la main-d'oeuvre nécessaire pour faire redémarrer les secteurs les plus impactés.