Soit, en pourcentage du mix énergétique, 40 % pour les unes et 34 % pour les autres. Trois raisons principales ...

Soit, en pourcentage du mix énergétique, 40 % pour les unes et 34 % pour les autres. Trois raisons principales expliquent ce moment historique. D'une part, la croissance continue des capacités de production solaire et éolienne. Ensuite, des conditions météorologiques très favorables, avec des vents puissants en février et un ensoleillement historique au deuxième trimestre. Enfin, la baisse de la demande en raison de la pandémie a réduit la mobilisation des centrales au gaz et au charbon dont la production a baissé, respectivement, de 6 et de 32 %.