Depuis quelques années, dans une grande partie de l'Asie, les despotes ne cessent de gagner du terrain face à des démocrates sur la défensive. Du Kirghizistan aux Philippines, des Etats qui affichaient tous les atours de la démocratie s'en prennent à l'opposition et bafouent les libertés civiques. Des hommes en uniforme se sont emparés du pouvoir, comme en Thaïlande, ou l'exercent en coulisses, comme au Pakistan, tandis que d'autres encore persécutent ostensiblement des civils, comme c'est le cas en Birmanie. Pour chaque étincelle d'espoir (des hommes forts renversés par les urnes en Malaisie et aux Maldives, par exemple), il y a eu plusieurs douches froides (un scrutin truqué au Cambodge, le report des élections en Thaïlande, l'opposition neutralisée au Bangladesh). On ass...