Ces derniers mois, le nombre de demandeurs d'asile a augmenté considérablement. L'Office des Etrangers ne peut enregistrer que 250 demandes par jour et renvoie les autres demandeurs d'asile dans le besoin vers une structure d'accueil (inadaptée ?) au WTC ou dans la rue... Des organisations comme la Croix Rouge de Bel...

Ces derniers mois, le nombre de demandeurs d'asile a augmenté considérablement. L'Office des Etrangers ne peut enregistrer que 250 demandes par jour et renvoie les autres demandeurs d'asile dans le besoin vers une structure d'accueil (inadaptée ?) au WTC ou dans la rue... Des organisations comme la Croix Rouge de Belgique, Médecins du Monde, le Samusocial, Vluchtelingenwerk Vlaanderen, etc. s'occupent dès lors des réfugiés, qu'ils soient enregistrés ou non.Les organisations ci-dessus sont des exemples d'associations ou d'institutions reconnues par le Service Public Fédéral Finances. Cela signifie que les dons de 40 euros ou plus donnent droit à une déduction fiscale de 45% de votre versement. Ce seuil minimum vaut par année calendrier et par association. Les associations doivent vous fournir une attestation fiscale, que vous pourrez utiliser pour introduire vos dons dans votre prochaine déclaration fiscale.Il existe également un maximum. Vos versements à différentes fins humanitaires ne peuvent au total pas dépasser 10% du montant total vos revenus nets ou le montant de 376.350 euros pour entrer en considération pour l'avantage fiscal. Vous trouverez ici une liste complète des associations ou institutions agréées, ainsi que plus d'informations.De plus en plus de jeunes réfugiés mineurs arrivent également dans notre pays. Le Service des Tutelles a déjà vu passer cette année 1.588 mineurs non accompagnés. L'an dernier, ils étaient 1.259. En 2014, 20 enfants non accompagnés en dessous de 12 ans ont demandé l'accueil chez Fedasil. Un chiffre déjà dépassé pour 2015..