Le recul du chômage s'est manifesté en 2018 dans toutes les catégories d'âge mais c'est parmi les jeunes de moins de 25 ans qu'il a été le plus prononcé (-6,3%). Le chômage a baissé dans toutes les durées d'inoccupation, à l'exception des chômeurs inoccupés depuis plus d'un an mais moins de deux ans (+2,1% en moyenne entre 2017 et 2018).

En outre, "après une plus forte diminution de la demande d'emploi féminine durant quelques années, un recul plus soutenu des effectifs masculins s'observe depuis 2018.

En moyenne entre 2017 et 2018, la demande d'emploi a diminué de 5,5% parmi les hommes et 4,0% parmi les femmes", observe le Forem.

Pour le seul mois de décembre 2018, la Wallonie comptait 208.367 DEI, soit 133.384 demandeurs d'emploi demandeurs d'allocations (dont 1.547 en Communauté germanophone), 30.766 jeunes en stage d'insertion professionnelle (dont 175 en Communauté germanophone), 32.029 demandeurs d'emploi inscrits obligatoirement et 12.188 demandeurs d'emploi inscrits librement.

Ces DEI représentent 13,2 % de la population active wallonne. Ce taux de demande d'emploi était de 13,4% fin 2017, 14,4% fin 2016 et 15,0% fin 2015. Par rapport à fin décembre 2017, le nombre de DEI en Wallonie a baissé de 1,5% ou 3.071 personnes. Par ailleurs, le Forem a diffusé sur l'ensemble de l'année 2018 plus de 336.000 offres d'emploi, soit 49,6% de plus qu'au cours de l'année 2017, auxquelles s'ajoutent plus de 119.000 offres communiquées par le VDAB et Actiris l'an dernier.

Le taux de chômage au plus bas depuis 1992 à Bruxelles

La Région de Bruxelles-Capitale comptait fin décembre 88.317 chercheurs d'emplois, soit un taux de chômage de 15,7%. Pour un mois de décembre, il faut remonter à l'année 1992 pour trouver un taux de chômage plus bas (15,1%), précise jeudi Actiris. Le mois de décembre marquait également la 50e baisse mensuelle consécutive pour le chômage en général, et 67e pour le chômage des moins de 25 ans.

La 50e baisse mensuelle successive du chômage correspond à une diminution de 2.774 personnes par rapport à 2017 (-3%), de 8.419 personnes par rapport à 2016 (-8,7%) et de 12.401 personnes par rapport à 2015 (-12,3%). Par rapport à décembre 2014, le nombre de chercheurs d'emploi a diminué de 19.600 unités, soit de 18,2%. Chez les jeunes (-25 ans), le taux de chômage était en décembre de 23,2%, avec 8.893 chercheurs d'emploi. Depuis 2014, leur nombre a baissé de 30,8% (-3.956 personnes).

Dans le détail, on dénombrait à Bruxelles 60.962 chercheurs d'emploi demandeurs d'allocations (DEDA), 4.813 jeunes en stage d'insertion professionnelle et 22.542 autres chercheurs d'emploi inscrits librement ou obligatoirement. Parmi ces 88.317 chercheurs d'emploi inoccupés, 12.028 sont usagers du CPAS (soit 13,6% du total des DEI). Ce pourcentage est plus élevé parmi les jeunes: sur les 8.893 DEI, 1.966 sont usagers du CPAS, soit 22,1%. Au cours du mois de décembre 2018, Actiris a reçu un total de 14.757 offres d'emploi.

En Flandre, le chômage a baissé de pratiquement 8% sur base annuelle en décembre, selon les chiffres publiés jeudi par le ministre de l'Emploi flamand Philippe Muyters. La Région comptait 186.807 demandeurs d'emploi fin du mois, soit 7,9% de moins qu'un an auparavant. Le taux de chômage était de 6,1%.