Les membres du syndicat Rail, Maritime and Transport (RMT) ont entamé lundi leur mouvement social qui doit durer 27 jours, soit l'un des plus longs de l'histoire du transport ferroviaire britannique.

Le mouvement se prolongera jusqu'au Nouvel an et sera uniquement suspendu pour les élections législatives du 12 décembre, Noël et le 26 décembre.

Seule la moitié du service était assurée sur ces lignes, dont celles qui arrivent et partent de la gare londonienne de Waterloo, la plus fréquentée du Royaume-Uni.

Les lignes de la South Western, utilisées par quelque 600.000 personnes par jour, desservent depuis Londres une partie de sa banlieue et des villes du sud-ouest de l'Angleterre comme Bristol ou Portsmouth.

Cette grève se tient après l'échec de discussions, le RMT et la direction s'accusant l'un l'autre d'avoir refusé de trouver un compromis.