Pour beaucoup de métiers libéraux, la proximité physique avec la personne est indispensable, rappellent les deux organisations.

L'inquiétude à court terme porte sur les revenus du ménage (74%) et les problèmes de trésorerie (62%).

Quatre sondés sur 10 disent qu'ils augmenteront leur temps de travail après le confinement, mais que cela ne suffira pas. Ils sont 53% à prévoir une perte de clientèle et 64% à penser que leur chiffre d'affaires dans trois mois restera inférieur à son niveau d'avant-crise.

Les titulaires de professions libérales demandent dès lors des mesures de relance, comme entre autres l'exonération des cotisations sociales d'indépendant, la baisse provisoire du taux de TVA, la prolongation de la durée de remboursement des crédits suspendus, le report de la perception du précompte immobilier et le gel de son indexation.

Pour beaucoup de métiers libéraux, la proximité physique avec la personne est indispensable, rappellent les deux organisations.L'inquiétude à court terme porte sur les revenus du ménage (74%) et les problèmes de trésorerie (62%). Quatre sondés sur 10 disent qu'ils augmenteront leur temps de travail après le confinement, mais que cela ne suffira pas. Ils sont 53% à prévoir une perte de clientèle et 64% à penser que leur chiffre d'affaires dans trois mois restera inférieur à son niveau d'avant-crise. Les titulaires de professions libérales demandent dès lors des mesures de relance, comme entre autres l'exonération des cotisations sociales d'indépendant, la baisse provisoire du taux de TVA, la prolongation de la durée de remboursement des crédits suspendus, le report de la perception du précompte immobilier et le gel de son indexation.