"La récession au premier semestre était moins forte que ce que nous craignions et le rebond (...) est plus rapide et dynamique que ce que nous avions espéré", a expliqué M. Altmaier lors d'une conférence de presse, ajoutant que le rebond en 2021 sera en conséquence légèrement moins fort, avec une croissance de 4,4%.

"La récession au premier semestre était moins forte que ce que nous craignions et le rebond (...) est plus rapide et dynamique que ce que nous avions espéré", a expliqué M. Altmaier lors d'une conférence de presse, ajoutant que le rebond en 2021 sera en conséquence légèrement moins fort, avec une croissance de 4,4%.