Engie Electrabel avait introduit une demande de permis d'environnement en 2019 pour la construction de cinq éoliennes dans la commune. Au cours de l'enquête publique, de nombreuses critiques avaient été émises envers les plans, selon le ministre flamand. Les autorités flamandes avaient d'ailleurs remis un avis négatif.

Fin de l'année dernière, Engie Electrabel et Vortex Energy Belgium (aujourd'hui Windvision) ont présenté un nouveau projet pour la zone, en demandant un permis d'environnement pour six éoliennes. La commune des Fourons a déposé un recours, mais la Région wallonne a octroyé le permis sous certaines conditions le 22 décembre.

Les ministres Diependaele et Demir ont désormais introduit un recours contre cette décision. Ils estiment que cela serait dommageable pour le paysage des Fourons, qui pour l'instant n'est pas "pollué" par de hautes constructions par exemple.

Le bourgmestre de Fourons, Joris Gaens (Voerbelangen), s'est réjoui de cette annonce. Il dénonce une volonté délibérée de la Wallonie de nuire à Fourons, qui cherche à être reconnue comme "parc paysager". Il affirme que les éoliennes nuiraient aussi à la stabilité du sous-sol, dans la perspective du "téléscope Einstein", le futur observatoire d'ondes gravitationnelles.

Les écologistes flamands de Groen, dans l'opposition au niveau régional, dénoncent au contraire une manoeuvre d'obstruction du gouvernement flamand, alors que les besoins d'investissements dans le renouvelable sont énormes. Ils pointent aussi du doigt un réflexe "NIMBY" ("pas dans mon jardin").

Engie Electrabel avait introduit une demande de permis d'environnement en 2019 pour la construction de cinq éoliennes dans la commune. Au cours de l'enquête publique, de nombreuses critiques avaient été émises envers les plans, selon le ministre flamand. Les autorités flamandes avaient d'ailleurs remis un avis négatif. Fin de l'année dernière, Engie Electrabel et Vortex Energy Belgium (aujourd'hui Windvision) ont présenté un nouveau projet pour la zone, en demandant un permis d'environnement pour six éoliennes. La commune des Fourons a déposé un recours, mais la Région wallonne a octroyé le permis sous certaines conditions le 22 décembre. Les ministres Diependaele et Demir ont désormais introduit un recours contre cette décision. Ils estiment que cela serait dommageable pour le paysage des Fourons, qui pour l'instant n'est pas "pollué" par de hautes constructions par exemple. Le bourgmestre de Fourons, Joris Gaens (Voerbelangen), s'est réjoui de cette annonce. Il dénonce une volonté délibérée de la Wallonie de nuire à Fourons, qui cherche à être reconnue comme "parc paysager". Il affirme que les éoliennes nuiraient aussi à la stabilité du sous-sol, dans la perspective du "téléscope Einstein", le futur observatoire d'ondes gravitationnelles. Les écologistes flamands de Groen, dans l'opposition au niveau régional, dénoncent au contraire une manoeuvre d'obstruction du gouvernement flamand, alors que les besoins d'investissements dans le renouvelable sont énormes. Ils pointent aussi du doigt un réflexe "NIMBY" ("pas dans mon jardin").