"Le comportement des consommateurs est modifié par la crise du coronavirus et les mesures de sécurité. Selon notre baromètre, les Belges privilégient les achats près de chez eux et optent toujours pour des marques qu'ils connaissent. Ils ont recours massivement au paiement électronique (71%)", a commenté Corinne Mostaert, "client partner" chez Kantar.

"On observe aussi un recours massif au commerce électronique avec notamment 10% d'acheteurs qui ont réalisé leurs premiers achats lors de la crise. Ces achats portent aussi sur de la nourriture et des boissons, chose plutôt rare avant", détaille Mme Mostaert.

59% des sondés annoncent aussi qu'ils vont proactivement et plus strictement planifier leurs dépenses à l'avenir.

"S'il semble désormais acquis que les magasins sont et resteront correctement achalandés, il est intéressant de noter que ce sont plutôt les '18-34' (47%) et les '35-54 ans' (42%) qui avouent avoir fait des réserves et acheté des produits de longue conservation alors que le '55 ans et +' préfèrent, eux, faire régulièrement leurs courses", souligne Kantar.

"Les Belges comptent parmi les européens qui se sentent les plus inquiets par la situation actuelle devant les Italiens et derrière les Français ainsi que les Espagnols", a constaté Isabelle Merillou, "Brand Domain Lead" chez Kantar Belgium. "Ce qui saute aussi immédiatement aux yeux, c'est l'esprit de solidarité mais aussi et surtout d'unité nationale de nos concitoyens qui sont les premiers à annoncer leur ferme volonté de faire face, ensemble, à la crise. Les jeunes, entre 18 et 34 ans, estiment même qu'ils en sortiront plus fort".

500 Belges ont été interrogés dans le cadre du Baromètre Covid-19 de Kantar.

"Le comportement des consommateurs est modifié par la crise du coronavirus et les mesures de sécurité. Selon notre baromètre, les Belges privilégient les achats près de chez eux et optent toujours pour des marques qu'ils connaissent. Ils ont recours massivement au paiement électronique (71%)", a commenté Corinne Mostaert, "client partner" chez Kantar. "On observe aussi un recours massif au commerce électronique avec notamment 10% d'acheteurs qui ont réalisé leurs premiers achats lors de la crise. Ces achats portent aussi sur de la nourriture et des boissons, chose plutôt rare avant", détaille Mme Mostaert. 59% des sondés annoncent aussi qu'ils vont proactivement et plus strictement planifier leurs dépenses à l'avenir. "S'il semble désormais acquis que les magasins sont et resteront correctement achalandés, il est intéressant de noter que ce sont plutôt les '18-34' (47%) et les '35-54 ans' (42%) qui avouent avoir fait des réserves et acheté des produits de longue conservation alors que le '55 ans et +' préfèrent, eux, faire régulièrement leurs courses", souligne Kantar. "Les Belges comptent parmi les européens qui se sentent les plus inquiets par la situation actuelle devant les Italiens et derrière les Français ainsi que les Espagnols", a constaté Isabelle Merillou, "Brand Domain Lead" chez Kantar Belgium. "Ce qui saute aussi immédiatement aux yeux, c'est l'esprit de solidarité mais aussi et surtout d'unité nationale de nos concitoyens qui sont les premiers à annoncer leur ferme volonté de faire face, ensemble, à la crise. Les jeunes, entre 18 et 34 ans, estiment même qu'ils en sortiront plus fort". 500 Belges ont été interrogés dans le cadre du Baromètre Covid-19 de Kantar.