"L'accord est essentiel pour assurer un avenir durable pour Chypre dans la zone euro (...) Toutes les parties doivent maintenant assurer la mise en oeuvre le plus vite possible. Nous devons tous travailler dur pour réduire l'impact social de la crise à Chypre", a déclaré M. Van Rompuy dans un communiqué.

Le président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso, a précisé que cet accord avait été conclu "avec le soutien total du président chypriote", Nicos Anastasiades, qui l'a négocié pied à pied pendant près de 12 heures à Bruxelles.

S'exprimant devant la presse, M. Barroso a précisé qu'une "task force", une équipe d'experts, sera rapidement mise en place afin "de fournir une assistance technique aux autorités de Chypre" pour appliquer l'accord et mobiliser les fonds européens.

"L'Europe fait face à ses défis ensemble. Nous ne laissons pas un Etat membre affronter seul une crise financière", a affirmé M. Barroso. "J'appelle Chypre à faire preuve d'unité et de responsabilité (...) J'appelle tous les membres de l'UE à démontrer leur solidarité avec un pays confronté à d'extraordinaires difficultés", a-t-il ajouté.

"L'accord est essentiel pour assurer un avenir durable pour Chypre dans la zone euro (...) Toutes les parties doivent maintenant assurer la mise en oeuvre le plus vite possible. Nous devons tous travailler dur pour réduire l'impact social de la crise à Chypre", a déclaré M. Van Rompuy dans un communiqué. Le président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso, a précisé que cet accord avait été conclu "avec le soutien total du président chypriote", Nicos Anastasiades, qui l'a négocié pied à pied pendant près de 12 heures à Bruxelles. S'exprimant devant la presse, M. Barroso a précisé qu'une "task force", une équipe d'experts, sera rapidement mise en place afin "de fournir une assistance technique aux autorités de Chypre" pour appliquer l'accord et mobiliser les fonds européens. "L'Europe fait face à ses défis ensemble. Nous ne laissons pas un Etat membre affronter seul une crise financière", a affirmé M. Barroso. "J'appelle Chypre à faire preuve d'unité et de responsabilité (...) J'appelle tous les membres de l'UE à démontrer leur solidarité avec un pays confronté à d'extraordinaires difficultés", a-t-il ajouté.