Ce taux corrigé des variations saisonnières, qui était encore de 5,7% en novembre, a rapidement reculé en six mois. Alors que le produit intérieur brut danois avait fortement reculé au quatrième trimestre (-0,5%), il a nettement rebondi au premier trimestre (+0,9%).

Même lors du plus fort de la crise financière et de la récession, le Danemark est resté l'un des champions de l'emploi en Europe, avec un taux de chômage qui n'est monté que jusqu'à 6,3% à l'été 2012.

Cela s'est fait cependant au prix d'une baisse de la population active, le pays comptant 6% de moins d'actifs occupés qu'il y a cinq ans.

Ce taux corrigé des variations saisonnières, qui était encore de 5,7% en novembre, a rapidement reculé en six mois. Alors que le produit intérieur brut danois avait fortement reculé au quatrième trimestre (-0,5%), il a nettement rebondi au premier trimestre (+0,9%). Même lors du plus fort de la crise financière et de la récession, le Danemark est resté l'un des champions de l'emploi en Europe, avec un taux de chômage qui n'est monté que jusqu'à 6,3% à l'été 2012. Cela s'est fait cependant au prix d'une baisse de la population active, le pays comptant 6% de moins d'actifs occupés qu'il y a cinq ans.