Ce 9 mai est une journée forte en symboles, entre fête de l'Europe et défilé patriotique à Moscou. Charles Michel, président du Conseil européen, a quant à lui choisi de mener une visite surprise en Ukraine, au coeur de la guerre, dans la ville côtière d'Odessa. Un symbole fort.

Selon plusieurs sources européennes, notre ancien Premier ministre a dû se mettre à l'abri car la ville a été prise pour cibles par des frappes russes. Charles Michel était accompagné du Premier ministre ukrainien Denys Chmygal. "Les participants ont dû interrompre la réunion pour se mettre à l'abri car des missiles ont à nouveau frappé la région d'Odessa", souligne une source.

Sur son compte Twitter, Charles Michel a diffusé des images de sa visite, soulignant qu'il était venu à Odessa célébrer la fête de l'Europe, une ville où le poète Pouchkine disait que l'on peut "sentir l'Europe".

C'est la deuxième visite de Charles Michel en Ukraine: il avait été reçu voici deux semaines par le président Zelensky à Kiev. Des frappes militaires russes avaient également eu lieu sur Kiev lors de la visite du secrétaire général des Nationus unies, António Guterres, la semaine dernière.

Selon le responsable européen cité par l'AFP, M. Michel a aussi constaté lors de cette visite surprise "l'impact de la guerre russe sur les chaînes d'approvisionnement mondiales", notamment en ce qui concerne les céréales, dont "de nombreuses tonnes" sont "bloquées dans le port en raison du blocus russe de la mer Noire".

Ce blocus "ne nuit pas seulement à l'économie ukrainienne, mais entrave également l'accès du monde aux denrées alimentaires vitales et met en péril la sécurité alimentaire mondiale", a ajouté cette source.

Ce 9 mai est une journée forte en symboles, entre fête de l'Europe et défilé patriotique à Moscou. Charles Michel, président du Conseil européen, a quant à lui choisi de mener une visite surprise en Ukraine, au coeur de la guerre, dans la ville côtière d'Odessa. Un symbole fort.Selon plusieurs sources européennes, notre ancien Premier ministre a dû se mettre à l'abri car la ville a été prise pour cibles par des frappes russes. Charles Michel était accompagné du Premier ministre ukrainien Denys Chmygal. "Les participants ont dû interrompre la réunion pour se mettre à l'abri car des missiles ont à nouveau frappé la région d'Odessa", souligne une source.Sur son compte Twitter, Charles Michel a diffusé des images de sa visite, soulignant qu'il était venu à Odessa célébrer la fête de l'Europe, une ville où le poète Pouchkine disait que l'on peut "sentir l'Europe".C'est la deuxième visite de Charles Michel en Ukraine: il avait été reçu voici deux semaines par le président Zelensky à Kiev. Des frappes militaires russes avaient également eu lieu sur Kiev lors de la visite du secrétaire général des Nationus unies, António Guterres, la semaine dernière.Selon le responsable européen cité par l'AFP, M. Michel a aussi constaté lors de cette visite surprise "l'impact de la guerre russe sur les chaînes d'approvisionnement mondiales", notamment en ce qui concerne les céréales, dont "de nombreuses tonnes" sont "bloquées dans le port en raison du blocus russe de la mer Noire".Ce blocus "ne nuit pas seulement à l'économie ukrainienne, mais entrave également l'accès du monde aux denrées alimentaires vitales et met en péril la sécurité alimentaire mondiale", a ajouté cette source.