Depuis les dernières élections communales, 680 conseillers communaux ont abandonné leur poste et 563 élus locaux ne sont même jamais venus occuper leur siège, ce qui représente au total un conseiller sur six, selon les chiffres fournis par Bart Somers, ministre des Affaires intérieures. Du côté des échevins, les chaises sont tout aussi musicales: 156 mandataires, soit 10% du nombre total d'entre eux, a déjà renoncé à leur siège pour diverses raisons.

Les unes sont naturelles: déménagement, décès, etc. Les autres sont politiques. "De plus en plus souvent, les partis se mettent d'accord sur une répartition des mandats et l'amélioration tant du statut que de la rémunération des échevins a favorisé cette tendance", commente Herwig Reynaert, professeur spécialisé en politique locale à l'université de Gand.

Les salaires des échevins sont en effet calculés par rapport à ceux des bourgmestres, eux-mêmes fonction du nombre d'habitants. Au regard de cette réalité, l'indemnité accordée aux conseillers communaux (222 euros maximum par séance) fait piètre figure.

Depuis les dernières élections communales, 680 conseillers communaux ont abandonné leur poste et 563 élus locaux ne sont même jamais venus occuper leur siège, ce qui représente au total un conseiller sur six, selon les chiffres fournis par Bart Somers, ministre des Affaires intérieures. Du côté des échevins, les chaises sont tout aussi musicales: 156 mandataires, soit 10% du nombre total d'entre eux, a déjà renoncé à leur siège pour diverses raisons. Les unes sont naturelles: déménagement, décès, etc. Les autres sont politiques. "De plus en plus souvent, les partis se mettent d'accord sur une répartition des mandats et l'amélioration tant du statut que de la rémunération des échevins a favorisé cette tendance", commente Herwig Reynaert, professeur spécialisé en politique locale à l'université de Gand. Les salaires des échevins sont en effet calculés par rapport à ceux des bourgmestres, eux-mêmes fonction du nombre d'habitants. Au regard de cette réalité, l'indemnité accordée aux conseillers communaux (222 euros maximum par séance) fait piètre figure.