Cette opération, dictée par l'Institut des comptes nationaux (ICN), suit les nouvelles règles comptables imposées par l'Europe, que les responsables de la Sowalfin, maison-mère des neuf invests wallons, trouvent contre-productive.

"L'ICN nous demande de remplir des formulaires tous les mois. (...) C'est une lourdeur administrative que nous ne pouvons pas gérer. C'est bien simple, si l'ICN continue dans cette direction, le système va mettre en péril les invests voire les détruire d'ici 5 ans", prédit Bernard Liebin, membre du comité de direction de la Sowalfin.

Dans l'entourage du gouvernement wallon, on s'étonne de cette prise de position.

Le dossier pour tenter de sortir ces invests du périmètre de la Région wallonne sera présenté en mars prochain aux responsables de l'ICN.

Cette opération, dictée par l'Institut des comptes nationaux (ICN), suit les nouvelles règles comptables imposées par l'Europe, que les responsables de la Sowalfin, maison-mère des neuf invests wallons, trouvent contre-productive. "L'ICN nous demande de remplir des formulaires tous les mois. (...) C'est une lourdeur administrative que nous ne pouvons pas gérer. C'est bien simple, si l'ICN continue dans cette direction, le système va mettre en péril les invests voire les détruire d'ici 5 ans", prédit Bernard Liebin, membre du comité de direction de la Sowalfin. Dans l'entourage du gouvernement wallon, on s'étonne de cette prise de position. Le dossier pour tenter de sortir ces invests du périmètre de la Région wallonne sera présenté en mars prochain aux responsables de l'ICN.