Les résultats des élections de dimanche montrent, selon l'organisation patronale flamande, qu'un groupe de personnes ne se sent pas écouté dans le cadre d'une série de décisions et réformes adoptées. "Cela représente un énorme défi, car nous devons oser poursuivre les réformes pour mettre notre région et notre pays à la tête du peloton européen. Pour ces réformes essentielles, par exemple en matière de digitalisation, climat, énergie, mobilité et emploi, des équipes ambitieuses et courageuses sont nécessaires, de véritables gouvernements audacieux", juge Hans Maertens, administrateur délégué du Voka.

Les entreprises ont un rôle important à jouer et sont une partie de la solution, estime encore le Voka, qui souhaite que la formation des gouvernements ne prenne pas trop de temps. "Chaque semaine, la facture augmente de 23 millions d'euros et l'on compte 1.000 pensionnés de plus. Sur le plan géopolitique, il y a le Brexit, les conflits commerciaux et le besoin d'un marché intérieur européen renforcé. Pour faire face à ces défis, notre pays doit être gouverné."

Les résultats des élections de dimanche montrent, selon l'organisation patronale flamande, qu'un groupe de personnes ne se sent pas écouté dans le cadre d'une série de décisions et réformes adoptées. "Cela représente un énorme défi, car nous devons oser poursuivre les réformes pour mettre notre région et notre pays à la tête du peloton européen. Pour ces réformes essentielles, par exemple en matière de digitalisation, climat, énergie, mobilité et emploi, des équipes ambitieuses et courageuses sont nécessaires, de véritables gouvernements audacieux", juge Hans Maertens, administrateur délégué du Voka. Les entreprises ont un rôle important à jouer et sont une partie de la solution, estime encore le Voka, qui souhaite que la formation des gouvernements ne prenne pas trop de temps. "Chaque semaine, la facture augmente de 23 millions d'euros et l'on compte 1.000 pensionnés de plus. Sur le plan géopolitique, il y a le Brexit, les conflits commerciaux et le besoin d'un marché intérieur européen renforcé. Pour faire face à ces défis, notre pays doit être gouverné."