Ce recul s'explique par la baisse (-8,6%) du nombre d'accidents sur le lieu du travail (135.118), alors que la baisse est de moindre ampleur (-1,5%) pour les accidents sur le chemin du travail (22.013).

"Cette évolution favorable sur le lieu du travail s'inscrit dans un mouvement amorcé depuis longtemps: au début des années '60, on comptait encore plus de 350.000 accidents dans les entreprises et près de 400 travailleurs perdaient la vie chaque année au travail", explique le cabinet Courard.

Le nombre d'accidents entraînant une incapacité permanente reste quant à lui relativement stable: chaque année, on compte entre 6.000 et 7.000 accidents, survenus sur le lieu du travail ou sur le chemin du travail, entraînant une perte de capacité définitive qui peut être partielle ou totale.

Ce recul s'explique par la baisse (-8,6%) du nombre d'accidents sur le lieu du travail (135.118), alors que la baisse est de moindre ampleur (-1,5%) pour les accidents sur le chemin du travail (22.013). "Cette évolution favorable sur le lieu du travail s'inscrit dans un mouvement amorcé depuis longtemps: au début des années '60, on comptait encore plus de 350.000 accidents dans les entreprises et près de 400 travailleurs perdaient la vie chaque année au travail", explique le cabinet Courard. Le nombre d'accidents entraînant une incapacité permanente reste quant à lui relativement stable: chaque année, on compte entre 6.000 et 7.000 accidents, survenus sur le lieu du travail ou sur le chemin du travail, entraînant une perte de capacité définitive qui peut être partielle ou totale.