Certes, la victime serait sans doute encore en vie si le coupable avait été en prison au moment des faits. Mais le rôle de la justice n'est pas d'empêcher préventivement que se commettent des crimes. En matière pénale, elle doit assurer que les coupables soient sanctionnés, et que ceux qui sont innocents ne le soient pas. Comme chacun est présumé innocent jusqu'au jour où il est définitivement condamné en tant que coupable, on ne peut, sauf les exceptions prévues par la loi, incarcérer une personne dont il n'est pas définitivement établi qu'elle a commis un crime. Et on peut encore moins mettre en prison quelqu'un qui est seulement "susceptible" de commettre un autre crime, aussi grave soit-il.
...