Parce que l'Europe, qui s'est construite à partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale, s'est désintéressée du sort du citoyen ordinaire : plutôt que de se soucier de lui, elle s'est bâtie autour des préoccupations centrales du monde des affaires, celui-ci supposant, souvent de bonne foi, que la population dans son ensemble bénéficierait d'une manière ou d'une autre de sa propre bonne santé.
...